Nous sommes allés à la rencontre de Jean-Marc Genechesi, président de l’association. Il nous explique le but de celle-ci et revient sur l’incroyable meeting aérien.

Cette association regroupe l’intégralité des usagers de l’aérodrome, pas moins de 400 adhérents haut-alpins, que ce soit des professionnels, des associations ou des privés. Son but est de promouvoir l’ensemble des activités de l’aérodrome de Gap-Tallard. Créé en 1930, il a connu un formidable développement en raison des conditions aérologiques et climatiques exceptionnelles du site. L’activité permet aujourd’hui d’offrir 300 emplois directs sur l’aérodrome.

Il y a 4 ans, l’association Agatha lance l’idée des portes ouvertes pour permettre à tous de découvrir ce qui est proposé sur le site de l’aérodrome et tout l’envers du décor. Il se passe bien des choses particulières que l’on ne connaît pas ou peu. Pour beaucoup, l’aérodrome est « juste » synonyme de loisirs, c’est d’ailleurs l’activité principale. Mais, savez-vous, par exemple, que les hélicoptères qui prennent, chaque année, les vues aériennes lors du Tour de France font tous leurs départs depuis la base HdF (hélicoptère de France) de Tallard ? De même que pour les images aériennes que nous avons pu observer pour l’investiture du Président Emmanuel Macron ou encore lors des obsèques de Johnny Halliday.

Polyaéro, est la seule structure du sud-est de la France à proposer des formations aux métiers de l‘aéronautique.

Depuis peu, une cabine de peinture aéronautique s’est installée sur la base.

Cet aérodrome est le 1er centre de saut en parachute d’Europe. Installé dans une cuvette, très protégé des vents, il est possible de sauter toute l’année, c’est pourquoi des passionnés et professionnels de toute la France viennent s’entrainer ici. Côté planeur, des personnes de toute l’Europe viennent profiter de notre climat pour voler. Cette base est un véritable élan à l’activité touristique.

Jean-Marc Genechesi souhaitait dynamiser cette 3ème édition des portes ouvertes.Il a donc appelé ses contacts, dont la Patrouille de France qui a accepté tout de suite de participer à l’événement. Il n’imaginait pas un tel engouement dans l’organisation, chacun a participé activement créant une véritable synergie. C’est cette motivation qui a permis de réunir autant d’intervenants et de champions pour proposer un show extraordinaire.

 

La première démonstration publique de l’année de la Patrouille de France a été dévoilée à Gap-Tallard lors du meeting aérien.

Lorsque les 8 Alpha Jet de la Patrouille de France ont pointé le bout de leur nez dans le ciel de l’aérodrome de Gap-Tallard, le public s’est levé comme un seul homme. Les amoureux ou simples amateurs de l’aviation s’étaient donné rendez-vous aux abords du tarmac de l’aérodrome haut-alpin. Après un passage pour dessiner la bannière tricolore, les avions ont commencé à se diviser et réaliser de magnifiques pirouettes pour présenter leur nouveau programme de la saison 2018.

 

1er Meeting Aérien
Du spectaculaire dans le ciel de Tallard

C’est un énorme meeting aérien qui nous a été offert ! 15 000 spectateurs étaient espérés, mais ce sont finalement plus de 30 000 qui se sont déplacés le 12 mai à l’aérodrome de Gap-Tallard.

Dans le car podium, Bernard Chabbert, journaliste de référence dans l’aéronautique, a commenté tout au long de la journée.
Le Meeting a débuté à 10h avec les portes-ouvertes dans toutes les entreprises du site, 120 bénévoles ont accompagné le public pour des visites guidées. Cette matinée a également permis de contempler de plus prêt, près de 50 aéronefs exposés, tels que l’hélicoptère Tigre de l’Armée, le super Puma des forces spéciales, l’hélicoptère du PGHM, un planeur de 28 m d’envergure ou encore des avions de collections, tels que le Bronco OV10 utilisé dans la lutte anti-guerria ou encore le skyraider.

Dans l’après-midi, les démonstrations et prestations étonnantes se sont succédé dans le ciel des Hautes-Alpes. Le show a débuté avec le marseillais Franky Zapata qui a volé au-dessus du public avec son Flyboard Air, composé d’une tablette et de 12 propulseurs.

Nous avons contemplé avec admiration les prouesses de Nicolas Ivanoff, multiple champion du monde de voltige, suivi par le spectacle magique, tout en légèreté et en musique de Daniel Serres, champion de France de voltige en planeur. Bien évidemment, la démonstration exceptionnelle de la Patrouille de France nous a tous subjugué. A la suite, nous avons apprécié le vol particulier de l’ULM Autogire ainsi que les performeurs en Wingsuits qui ont sauté à 250km/h. Deux hélicoptères bombardier d’eau ont largué sur la piste avant de laisser place au skyraider, bombardier d’appui tactique, à deux hélicoptères Cabri ou encore au passage de l’imposant Bronco OV10, avion de reconnaissance et d’attaque au sol. L’équipe de voltige de l’Armée de l’Air, championne du monde, a proposé une performance synchronisée de qualité.

Les pilotes de la Patrouille de France sont revenu saluer le public et échanger avec lui. Tous les spectateurs et passionnés présents à ce meeting sont repartis des souvenirs époustouflants plein les yeux.

Jean-Marc Généchési tient particulièrement à remercier le Département, co-organisateur de l’événement, ainsi que l’ADDET, la Région, les communes de Tallard et de Gap, et en n Total, qui ont permis la réussite de cet événement.

 

Texte : Camille La Caria
Photos : © Pat.DOMEYNE