Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne

L’AMAP regroupe des producteurs et des consommateurs locaux, via un contrat à durée variable, couvrant un semestre, une saison ou un trimestre. Cela permet aux uns et aux autres d’avoir la maîtrise de la production et de la commercialisation.
Les producteurs s’engagent à fournir aux consommateurs des produits issus de leur exploitation, où les pratiques agricoles sont respectueuses de la charte de l’agriculture paysanne. Les consommateurs paient leur panier par avance, pour la durée du contrat, qu’ils vont chercher au point de livraison. Ce concept a été introduit en France il y a une douzaine d’années et a connu un remarquable succès sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui y sont recensées plus de mille six cents Amap ou associations apparentées.

L’Amap d’Embrun ou Amap Durance Écrins, fut crée en 2005, par une poignée de consommacteurs et de producteurs des communes de l’Embrunais. Deuxième à se constituer dans le département, elle regroupait une quinzaine de familles. Dès sa création, elle a pu bénéficier du concours d’agriculteurs qui pratiquaient l’agriculture biologique, biodynamique ou paysanne. De ce fait, il lui fut aisé de croitre régulièrement, aussi bien au niveau du nombre d’adhérents et de la diversité des produits proposés que de son fonctionnement. En 2012, elle regroupe une centaine de familles et huit agriculteurs locaux qui y écoulent une partie de leur production. Elle fonctionne 47 semaines par an et est devenue la plus importante du département.
On y trouve au menu : des légumes, du pain, du fromage de chèvre, des œufs, de la volaille et en fonction de la saison: des fruits, du jus de fruits, de la farine, des colis de veau et d’agneau, du jus d’argousier et du miel. Il y a autant de paniers qu’il y a de producteurs.

Pourquoi devient-on amapien ?
Le succès des Amap est à rapprocher de l’attente, forte et argumentée, qui s’est faite ces dernières années, dans beaucoup de foyers. Les prises de conscience citoyennes, sociétales, écologiques, plaident pour l’avènement et la participation à un “ici” et “maintenant” alternatif. Chacun y apporte des motivations, des convictions, ou plus simplement des envies de joindre le geste à la parole.

L’Amap est aussi un lieu de brassage social, de tissage de liens et à sa modeste échelle de ce que la relocalisation de l’économie peut apporter à un territoire. Elle prouve que les citoyens-consommacteurs peuvent faire changer les choses et participer là où ils vivent, à l’esquisse des desseins préfigurant un autre monde possible. Voilà pourquoi les amapiens aiment dire et souligner que “l’Amap est plus qu’un panier…”.

Le peu d’attractivité du métier de paysan
L’agriculteur effectue 35 heures plus de deux fois par semaine sans pour autant gagner le Smic. Exposé à beaucoup d’aléas, il n’est jamais sûr que la graine qu’il sème donnera suffisamment de fruits pour le nourrir de son travail. Pas étonnant alors que leur nombre ait fondu ces trente dernières années, que la taille des exploitations actuelles rendent difficile la transmission familiale et que l’installation de jeunes agriculteurs soit un parcours du combattant. Pourtant, la sécurité et la souveraineté alimentaires exigent une remise en cause des pratiques agricoles actuelles, si peu créatrices d’emplois et si dommageables pour l’environnement. Un autre aménagement du territoire qui ira de pair avec une meilleure répartition géographique de la population rendra à l’agriculture sa vocation première : être au plus près de celles et ceux pour qui elle produit ses biens essentiels et ce, en revitalisant le monde rural.
Le métier de paysan a de beaux jours devant lui, à condition que la société où il s’insère regarde et honore l’agriculteur comme le noble nourricier de la nation qu’il est et exige de lui en les rendant possibles, des pratiques agricoles respectueuses de la terre nourricière.

Amaps du département des Hautes Alpes:
Embrun Amap Durance Écrins / Gap Amap Don’Alp et du Chlambio / Amap du Champsaur / Amap de Veynes / Amap du Guillestrois / Amap du Queyras / Amap des Hautes vallées / Briançons Le bonheur est dans le panier.

Pour en savoir plus sur les Amap des Hautes Alpes :
allianceprovence.org
[email protected]

Rédaction: AMAP