Sculpter comme moyen d’habiter 

Cédric Rouzé dit Ced Rouz a découvert sa passion pour la sculpture un peu par hasard, il y a 5 ans. Artiste solitaire, il a spontanément posé ses valises et ses outils à Boscodon, au cœur d’un paysage de forêts et de torrents.

Natif de Lyon et diplômé de l’ENSA (École Nationale Supérieure d’Architecture) de Saint-Etienne, Ced Rouz décide en 2002 de fuir les bureaux d’architecte pour devenir berger d’estive entre le massif des Écrins et la montagne de Lure. Depuis 2013, il travaille la pierre en parallèle à l’enseignement du yoga.

Ses premières œuvres, faites d’assemblages, lui ont permis d’expérimenter la puissance du poids dans les tensions et l’équilibre instable des pierres. Tenace, il est parvenu à dompter ses sculptures, qu’un souffle de vent ou un sol instable pouvait faire s’effondrer.

« J’ai manipulé des tonnes de pierres. J’ai passé des heures et des heures dans un large ruisseau souvent à sec, le Rif, à la recherche d’une pierre particulière qui irait pour un endroit précis pour lequel je LA cherchais : tout ce temps et tout ce poids ont été nécessaires pour que je comprenne… », précise Ced.

Aujourd’hui, le travail de ce tout jeune sculpteur a beaucoup évolué. Ses œuvres oscillent entre ombre et lumière, elles sont brutes ou polies, rugueuses ou lisses, fracturées ou assouplies, mais cet équilibre reste au cœur de sa démarche artistique. Entre Land Art et Sculpture, ses pierres façonnées dans le respect du matériau, portent la marque de leur mise à nu et gardent néanmoins la mémoire de leur vie au grand air. Elles sont les témoins de son émerveillement.


Ses Projets :
› expo personnelle (parc de l’hôtel charambeau à forcalquier) – avril à nov.
› expo dans le cadre d’art & vin (château la tour de l’évêque à pierrefeu du var) – juin à nov.
› expo le cadre de la saison « envol » (jardins du cloître de boscodon) – mai à oct.
› expo parcours d’art autreville (vaison la romaine) – sept.

Abbaye de Boscodon – Crots
Tel.06 95 39 63 08
www.cedrouz.fr

Propos recueillis par Aline Guillet et photos : Cédric Rouzé