En 2020, les Hautes-Alpes seront sur tous les fronts. De grands évènements à la fois sportifs et culturels qui feront rayonner l’ensemble des territoires haut-alpins.

57e SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE
Les terroirs haut-alpins en lettres capitales (22 Février-1erMars)
photos : © Pat.Domeyne

Le Salon International de l’Agriculture de Paris (Porte de Versailles) est le rendez-vous traditionnel de l’ensemble des acteurs du monde agricole. Du 22 février au 1er mars, cette 57ème édition sera placée sous la thématique “L’agriculture vous tend les bras ».

Avec près de 1050 exposants venus de 22 pays, 4000 animaux (384 races) et quatre univers (l’élevage et ses filières, les produits des régions de France, d’Outre-Mer et du monde, les cultures et filières végétales, les services et métiers de l’agriculture), celle que l’on qualifie de « plus grande ferme de France », est devenue une étape incontournable pour la filière agricole de montagne et des Hautes-Alpes en particulier. Depuis 2014, les haut-alpins ont hissé les couleurs, les saveurs et savoir-faire de leurs terroirs, sur un stand dédié dans le cadre de l’espace des régions, aux côtés de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

Parmi les animations proposées toute la semaine par la délégation des Hautes-Alpes, on notera une mise en avant des différentes filières agricoles du département comme : 
• l’arboriculture
• l’apiculture (avec fabrication de bougies à la cire d’abeilles par Jean-Paul Debray), 
• les bières artisanales (Brasseries Alphand, les Grands Cols et Serre-Ponçon), 
• les produits laitiers (atelier de faisselles avec Daniel Aye/Coopérative laitière des Alpes du Sud et fabrication de beurre par le lycée agricole des Emeyères de Gap), 
• les senteurs et saveurs de montagne (distillation de lavande par Ravel, dégustation de Génépi par Guillaumette, création de savons bio par les Savonniers d’Orpierre, fabrication de ketchup de cynorrhodon du Queyras par le Plantivore), 
• la gastronomie (Jean-Louis Pellegrin/Tourtons du Champsaur, Maîtres Restaurateurs),
• les arts et traditions populaires (sculpture sur bois du Queyras par Eric Berge et atelier de pompons en laine mérinos par la ferme Flouka/Dévoluy), 
• les viandes (fabrication de saucisses de montagne par le Montagnard des Alpes)…    

A noter que la vache égérie de ce salon 2020, nommée Idéale, est une charolaise, race emblématique de l’élevage français.

Textes : Agence de développement des Hautes-Alpes