En route vers l’EMBRUNMAN

près huit ans de dévouement à la présidence de l’Embrun Triathlon Club, Patrick DESSALLES laisse sa place à une nouvelle équipe dirigeante. Celle-ci s’emploie à organiser les entrainements de natation, de cyclisme et de course à pied pour que chacun des soixante dix licenciés s’épanouissent dans la bonne humeur et la convivialité.
Pour la débutante ou pour le champion, du sprint aux longues distances, il y en a pour tous les goûts. Cependant, il y a un triathlon qui mobilise tous les esprits: C’est l’Embrunman, avec ses 3,8 km de natation, ses 185 km de vélo et pour finir ses 42,125 km de course à pied. Il y a les habitués comme David IMBERT et Thierry CHAMIOT-PONCET, chacun onze fois « finisher » ou les débutants comme Jean-Luc MARFOURE, mais pour tous…c’est une aventure incertaine et un défi à la performance.

Les impressions de Jean-Luc MARFOURE avant son premier triathlon Embrunman:

Au commencement, il y a l’idée farfelue de s’inscrire, cette idée me trottait dans la tête depuis 2009, mais elle me semblait inenvisageable après 20 ans de sédentarité.
Doucement, ce rêve devient projet pour 2012, avec l’arrêt de la cigarette (compagne depuis mes 17ans) et mon inscription au club de triathlon d’Embrun, en Octobre 2009. C’est une véritable expérience et un déficit de préparation physique. Les coachs sont indispensables pour se corriger, améliorer sa technique et vous soutenir dans les moments difficiles, de fatigue et de démotivation.
Cela me demande deux ans et demi d’entrainement, avec 2 marathons sur Nice en novembre 2010 et en avril 2012 puis 2 triathlons sur Embrun de courte distante, ainsi qu’un semi marathon et quelques courses courte distante.


Cette année pour l’Embrunman et en vue des longues distances, je privilégie les courses longues sous forte chaleur, en prévision du 15 août, plutôt que de rechercher la vitesse. Je prévois 4 mois d’entraînement composés de 10-12 heures/semaine en moyenne sur les trois disciplines et de parcourir 800 km à vélo par mois, d’enchaîner les sorties en effectuant des pauses de 2 heures maximum entre le vélo et la course à pied. Fin juin, je fais un stage de préparation spécifique d’une semaine qui me permettra d’enchainer à peu près 25 heures de sport sur les trois disciplines. Et pour aller encore plus loin, je fais quelques sorties longue distance, seul, par tous les temps.

L’Embrunman, c’est aussi beaucoup de stress par rapport à l’inconnu, heureusement les copains d’entrainement sont là pour t’encourager et te rassurer. Mais, tout cela ne serait, bien sûr, pas réalisable sans l’aide et l’approbation de ma compagne et l’encouragement de mes deux filles.

Embrun Triathlon Club
Président: Thierry Chamiot-Poncet
tel: 04 92 43 66 17
www.embruntriathlonclub.com

Rédaction: EMBRUN TRIATHLON CLUB