Fin 2014, après 5 ans, il achève son grand défi des Seven Summits qui consiste à gravir les sept plus hauts sommets des continents de la planète.

 

Jean-Luc BREMOND, né en 1964 à Gap, est un alpiniste et accompagnateur en montagne, mais aussi un apiculteur et un agent de Maîtrise à la Ville de Gap. Il est membre du Syndicat l’Apiculture Alpine, Président des Bergers du Ciel et membre du Club Alpin Français.
Ce gapençais, marié et père de deux enfants, pratique l’alpinisme depuis une trentaine d’années.
Enfant, il apercevait de son balcon, les sommets du bassin gapençais et rêvait de les gravir. C’est à 23 ans que sa passion se concrétise lorsqu’il réalise sa première sortie à Chamonix au Mont Blanc.

« La montagne, pour moi, c’est la liberté, la beauté des paysages, la découverte de soi et des autres, le dépassement de soi, la verticalité, la solitude, les éléments que l’on ne maîtrise pas et avec lesquels il faut savoir concilier. C’est repousser toujours plus haut et plus loin les limites et tester sa résistance à la souffrance. C’est l’un des rares endroits que l’homme n’a pas transformé et aseptisé. »

Jean-Luc Brémond comptabilise aujourd’hui plus de 400 sommets gravis. L’appel de l’altitude le pousse systématiquement à boucler ses sacs d’expédition même s’il appréhende de délaisser pour un temps famille, chiens et abeilles. Après avoir pratiqué l’alpinisme dans les Alpes Françaises et les Hautes-Alpes qu’il aime tant, Jean-Luc a élargi ses découvertes en effectuant sa première expédition en 2006 (Himalaya) et s’est ensuite consacré durant 5 ans, au challenge des «7 Summits». Toujours en quête d’adrénaline, ce projet lui a permis de découvrir les horizons lointains de notre planète d’où il est revenu avec des souvenirs inoubliables.

« Arriver en haut d’un sommet, c’est la consécration, l’aboutissement de longs mois de patience et de préparatifs. On est galvanisé, euphorique, c’est une douce drogue liée à la très haute altitude. »

Ivresse des sommets, dépassement de soi, engouement pour les challenges sportifs, volonté et passion aussi bien que doute, peur, douleur, privations et parfois colère ont été son lot durant 5 années pour mener à bien ce projet et devenir ainsi le 1er haut-alpin et le 14ème français à boucler l’ascension des plus hauts sommets des 7 continents.

« Croire en soi et oser toujours » sont ses maîtres mots.

Si vous souhaitez découvrir les images incroyables de ces 7 ascensions ainsi que le témoignage émouvant de Jean-Luc Brémond, profitez de la diffusion du film « SEVEN SUMMITS » le jeudi 12 novembre 2015 à 20h30 lors des Rencontres de la Cinémathèque de Montagne au Quattro.

 

Les « Seven Summit » gravis par Jean-Luc Brémond
1. Everest, 8848 m – Asie – Himalaya – Népal – Chine – en 2011.
2. Aconcagua, 6962 m – Amérique du Sud – Cordillère des Andes – Argentine – en 2009.
3. Mont McKinley (Denali), 6 194 m – Amérique du Nord – Alaska – États-Unis – en 2012.
4. Kilimandjaro, 5892 m – Afrique – vallée du Grand rift – Tanzanie – en 2012.
5. Elbrouz, 5642 m – Europe caucase – Russie – en 2013.
6. Puncak Jaya (Pyramide Carstensz), 4884 m – Océanie – monts Maoke – Indonésie – en octobre 2013.
7. Massif Vinson, 4892 m – Antarctique – monts Ellsworth – le 15 décembre 2014.

 

www.bremondpassion.com
[email protected]

 

Texte : Camille Badjily
Photos : Jean-Luc Brémond