Faire vivre notre économie, préserver nos emplois, protéger nos montagnes, solliciter une compétence et un service à portée de main…bref, acheter local.

 

Ces préceptes citoyens sont les fondements de la campagne de proximité lancée pour dix mois de mars à décembre 2015 par La Fédération Départementale des Associations de Commerçants et d’Artisans des Hautes-Alpes, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hautes-Alpes (CCI), le Conseil Général, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA), ADREA et la Banque Populaire des Alpes. L’objectif est de sensibiliser le public sur le combat de ces commerçants, artisans et producteurs locaux, qui affrontent une période économique difficile, dans un climat de concurrence acharnée avec l’essor de la vente en ligne. Compétence, qualité du service, garantie fraîcheur, dialogue, gain de temps…les arguments ne manquent pas pour relancer l’attraction des commerces de quartier et valoriser ses acteurs.

La campagne « La proximité, c’est un choix » se décline sous forme d’affiches personnalisables, d’autocollants, de bannières web… à destination des 7 000 ressortissants de la CCI et de la CMA. Innover, se regrouper, être en phase avec les attentes de la société face à la menace du colosse Internet. La campagne cherche à déclencher une prise de conscience chez le consommateur, qui par ses choix, a la possibilité de maintenir son économie locale. 

Ils ont adopté la proximité. Témoignages de commerçants haut-alpins :

Denis Draperi, dirigeant de Vins Bertrand à Gap : « On est souvent en retard sur nos méthodes de communication. La campagne nous met à disposition des moyens que l’on saisit pour aller de l’avant et se mettre à la page ».

Denis Reynaud, dirigeant du Salon de coiffure Distinction à Veynes : « Qualité, service, contact, sympathie, fidélité, les valeurs véhiculées peuvent éveiller les consciences et faire revivre nos villages ».

Martine Albert, dirigeante du Bar, Snack, Souvenirs à Villar d’Arène : « Le slogan convient bien à notre territoire et nous permet d’établir des parallèles entre nos animations et nos commerces, basés sur la convivialité, l’accueil, les traditions et la proximité.

Chantal Louesdon, dirigeante du Relais des Saveurs à Chorges : « A Chorges, les commerçants adhèrent à cette campagne et jouent le jeu des affiches. Il faut fidéliser les locaux à l’année pour perdurer. On se sent soutenu et on espère un impact sur les consommateurs. »

Christophe Pernin, dirigeant de l’Hôtel Les Bartavelles à Crots : « Au-delà d’une valorisation de l’économie locale, cette campagne soutient le vivre ensemble et l’importance de faire fonctionner un département qui en a bien besoin ».

 

Ils ont choisi de financer la campagne. Parole aux partenaires :

Jean-François Collombier secrétaire général, directeur des services de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat : « C’est un bon moyen de faire connaître le savoir-faire artisanal des zones rurales de montagne et de promouvoir la qualité de nos entrepreneurs au quotidien ».

Bruno Lassalle, Directeur de secteur Alpes du Sud – Banque Populaire des Alpes : « Portée par ses valeurs coopératives et entrepreneuriales, la Banque Populaire des Alpes est engagée pour son territoire et soutient l’essor de l’économie locale. Etre aux côtés de ses acteurs, les accompagner, aider au développement des initiatives : la campagne colle parfaitement à nos principes ».

Jean Conreaux, élu CD 05 délégué au commerce, à l’artisanat et aux circuits courts : « Artisans, commerçants et producteurs locaux doivent être soutenus et valorisés. Vecteurs d’emplois, ce sont des acteurs économiques indispensables pour la vitalité et la convivialité de notre territoire. »

Eric Gorde, Président de la CCI des Hautes-Alpes : « La proximité c’est la vie au cœur des communes. La Chambre soutient fortement l’initiative économique locale et accompagne les commerçants. C’est ensemble, dans une démarche active, que nous ferons évoluer les modes de consommation favorisant la proximité ».

Béatrice Augier, Présidente de la section locale 04/05 ADREA Mutuelle : « Le commerce de proximité répond à un besoin social de créer du lien et de redynamiser les centres villes. Il est important de sensibiliser les habitants sur le sujet et d’exprimer les enjeux pour chacun ».

Texte : Marianne Alphand