Symbole de liberté par excellence, le parapente, de part sa légèreté et son faible encombrement, nous permet, depuis quelques décennies, d’emmener nos élèves découvrir d’autres cieux, sous d’autres latitudes.

Cherchant toujours à jouer avec le soleil, quelque soit la saison, nous n’hésitons pas à changer d’hémisphère quand les frimas de l’hiver arrivent.
C’est comme cela que nous nous sommes retrouvés en train de frôler la barbichette du Corcovado de Rio de Janeiro ou celle du Christo Rei de Cali en Colombie lors d’un voyage dans la Cordillère des Andes. Nous avons également survolé les volcans Mexicains et les grandioses cirques volcaniques Réunionnais et nous nous sommes pris pour des Hobbits en survolant les montagnes Néo-Zélandaises.

L’encombrement et le poids des parapentes s’étant considérablement réduits depuis quelques années, nous en avons profité pour organiser des voyages multi-activités. C’est donc en mobylette que nous sommes allés voler sur les reliefs de l’Ile Maurice, en catamaran que nous sommes allés découvrir les sommets de la Corse ou des Açores ou plus torride, survoler les volcans des Iles Eoliennes.

Mais, tous ces beaux voyages, ne s’organisent pas que l’hiver. Même si les vols dans l’hexagone sont tous magnifiques, l’appel de la découverte se fait sentir toute l’année. Nous proposons donc, par exemple la traversée des Rocheuses Canadiennes au mois d’Août ou encore le survol des magnifiques paysages Marocains ou Jordaniens à l’intersaison. Arriver en parapente auprès de certaines populations qui n’ont quelquefois jamais vu un étranger, c’est le sourire assuré; pas besoin de parler la langue, la beauté et le silence de nos ailes séduisent tout le monde.

Donc, à vos passeports, prochain départ, Vancouver, les Rocheuses et les gros nounours !
www.envolprovence.com

Texte et photos : Didier DELTEIL