Dans les années 30, les villages du Queyras ont fait partie des destinations les plus réputées de France.

Dès 1897, le Grand Hôtel, à l’entrée du village d’Abriès, accueille une clientèle anglaise, américaine ainsi que la bourgeoisie parisienne et lyonnaise. En 1931, le premier téléski du village voit le jour.
A Aiguilles, le Grand Hôtel ouvert en 1900, propose la pratique du ski-joëring à l’aristocratie française et étrangère.
Il finance, avec le soutien de familles d’Aiguilles, l’une des plus longues remontées mécaniques d’Europe de l’époque, avec un câble long de 1000 mètres. Certains habitants de Saint- Véran emmènent les touristes de l’hôtel Beauregard jusqu’au remonte pente dans des traineaux tirés par des chevaux.

La guerre provoque l’interruption de l’activité touristique. Puis, dans les années 50, plusieurs paysans de Molines et de Saint-Véran ont accepté d’aménager leur maison en petites structures d’accueil et développent ainsi un tourisme à caractère social avec la présence d’unités d’accueil d’enfants de l’assistance publique et de classes de neige. Arvieux est choisi comme station témoin et inaugure son Baby Téléski en 1950. A Ceillac, après les inondations de juin 1957, l’hebdomadaire ELLE offre deux fils à neige à la commune et une paire de ski à tous les enfants.

A partir de 1967, avec l’arrivée de Philippe Lamour, en tant que Maire de Ceillac, les stations du Queyras connaissent un véritable essor. Il entreprend de lancer un programme plus ambitieux, avec tout d’abord la construction de la station de Ceillac telle qu’on la connaît aujourd’hui. Sous son égide, une organisation véritablement intercommunale est mise en place qui permet de compléter le parc des remontées mécaniques des huit communes du Queyras.
Les jeunes des villages ayant obtenu leur diplôme de moniteurs dans des stations plus anciennes fondent des Écoles de Ski. En 1969, à Molines, le premier centre d’école de ski de fond de France ouvre à la maison de Gaudissard.

Aujourd’hui les stations du Queyras n’ont rien à envier aux grandes stations. Elles bénéficient d’un renouvellement des remontées mécaniques et de l’enneigement de culture et conservent malgré tout leur véritable identité « village ».

Office de Tourisme du Guillestrois Queyras
Tel : 04 92 46 76 18
www.guillestroisqueyras.com

 

Texte : Aline Guillet et photos : OT Guillestrois Queyras