Culture de la vigne en montagne

Situé entre 600 et 1000 m d’altitude, les vignobles haut-alpins proposent des vins atypiques qui méritent d’être découverts. Petit tour d’horizon sur différents domaines.

Les raisins suspendus
En 2018, Angela et Maxime se sont lancés dans le métier de la vigne et du vin. Ils ont débuté dans le Gard, sur les terres du Gaugalin, et poursuivent aujourd’hui dans les Hautes-Alpes, à Saint-Sauveur. Ce couple de vignerons s’est mis au défi de restaurer des parcelles de vignes centenaires laissées à l’abandon par leurs anciens propriétaires. Pour eux, les parcelles de vignes sont un écosystème à part entière. Ils travaillent en agriculture biologique et font les vendanges manuellement. Au fur et à mesure, ils agrandissent leur projet en plantant des cépages haut-alpins comme le Mollard, la Mondeuse Blanche et le Persan.
Lieu-dit Les Vabres – 05200 Saint-Sauveur
Tél. 06 21 24 23 59
www.les-raisins-suspendus.fr

Domaine Joffrey Martin
Depuis 1985, le Domaine Joffrey Martin a entrepris de replanter sur les terres de ses ancêtres de nouveaux cépages :
› Pinot noir en rouge : Via Domitia (puissant avec une note de fruits rouges)
› Muller Thurgau en blanc : Les Matagots (un blanc fruité avec des notes de muscat)
› Chardonnay en blanc : Les Wisigot (donne des notes d’agrumes)
› Pinot noir en rosé : Via Domitia rosé (fruité)
Les vins sont vinifiés sur Châteauroux-les-Alpes, vente et dégustation possibles au domaine sur rendez-vous.
Les Garçins – 05380 Châteauroux-les-Alpes
Tél : 06 15 31 57 63

Domaine Allemand
Le Domaine Allemand est le plus ancien des domaines haut-alpins. Il a été fondé en 1954 par Louis Allemand. Dans les années 90, son fils, Marc Allemand, s’est attelé à sauvegarder le cépage Mollard. Ce cépage local était en train de disparaître. Aidé par sa fille Laetitia, l’exploitation est avant tout une histoire de famille qui se transmet de génération en génération. Rouges, rosés, blancs mais aussi méthode traditionnelle, confit de vin ou liqueurs vous offriront une large palette d’accords gourmands.
La Plaine de Théüs – 05 190 Théüs
Tél : 04 92 54 40 20

www.domaine-allemand.com

Domaine de la Clochère
Le Domaine de la Clochère est situé au pied des Demoiselles Coiffées de Remollon.
Ce vin de pays, exploité sur les côteaux très ensoleillés de la Durance, est un mélange de différents cépages dont le Mollard.
Vieilli dans un grand tonneau dit « en foudre » pendant plusieurs mois, ce vin laisse éclater ses qualités : robe intense aux reflets violacés, nez d’épices, vanille et pain grillé, rond en bouche avec des notes de fruits rouges bien mûrs. Cet équilibre harmonieux donne un vin agréable, frais, léger et coloré.
5 rue de l’Église – 05190 REMOLLON
Tél. : 04 92 54 62 33

Domaine de Tresbaudon
Le Domaine de Tresbaudon est une exploitation familiale reprise en 1996 par Caroline et Olivier Ricard. Ils ont transformé l’exploitation fruitière des parents d’Olivier en domaine viticole. Situé à Tallard, ce domaine familial vous propose une sélection de vins authentiques. Tous les produits sont reconnus pour leurs qualités, leurs goûts et leurs arômes. Les différentes cuvées sont élaborées à partir des cépages viognier, chardonnay et muscat à petits grains pour les blancs et syrah, cinsault, merlot, cabernet sauvignon pour les rosés et rouges. Parmi les neuf cuvées du domaine, cinq ont les noms des membres de la famille.
Route de Tresbaudon – 05130 TALLARD
Tél : 04 92 54 19 28 – 06 12 28 43 49
www.domaine-de-tresbaudon.com

Domaine du Mont Guillaume
Bourguignons d’origine mais haut-alpins de coeur, Delphine et Emmanuel Berteloot ont fait le pari de réhabiliter le vignoble de l’Embrunais sur un terroir de montagne à 880 m d’altitude. Aujourd’hui, le domaine compte 4,5 hectares de vignes qui sont répartis sur deux villages historiquement viticoles, Saint-André d’Embrun et Puy-Sanières. Chardonnay, Pinot Gris, Syrah, Cabernet franc mais aussi le Mollard, cépage endémique des Hautes-Alpes se plaisant en altitude, font partie de leurs cépages.
Les Terrasses, Le Petit-Puy – 05200 Embrun
Tél : 06 75 36 71 89 – 04 92 66 06 23
www.domaine-du-mont-guillaume.com

Domaine Charles-Henri Tavernier
Charles-Henri Tavernier s’est installé en 2006 sur Embrun avec pour objectif de créer une exploitation viticole dans une région où la culture de la vigne est présente depuis longtemps mais toujours associée à d’autres productions (élevage notamment). Ses vignes, étalées sur un peu moins de 4 hectares, sont situées entre 800 m et 1000 m d’altitude, sur les communes de Châteauroux-les-Alpes et Saint-André-d’Embrun. Ses raisins ont été officiellement certifiés bio en 2017.
Les Terrasses – 05200 Embrun
Tél : 04 92 50 41 68

Cave des Hautes Vignes
Créée en 1950, la Cave des Hautes Vignes est aujourd’hui la seule cave coopérative des Hautes-Alpes. Elle rassemble et vinifie les raisins des coteaux de l’Avance et de la Durance sur un vignoble de plus de 75 hectares où se mêlent aux vieux cépages locaux, Mollard et Espanenc, les nouvelles vignes en Syrah, Merlot, Cabernet-Sauvignon et Chardonnay. La Cave des Hautes Vignes vous propose une large gamme de vins sous l’appellation Indication Géographique Protégée (IGP) des Hautes-Alpes.
Le Village – 05130 Valserres
Tel : 04 92 54 33 02

cavedeshautesvignes.com

Domaine du Petit Août
Le Domaine du Petit Août a vu le jour en 2009 à partir de 2 hectares de vieilles vignes en fermage. Au fil du temps et des opportunités, Yann de Agostini a pu acquérir quelques parcelles supplémentaires pour arriver aujourd’hui à 6 hectares. Son objectif est de mettre en valeur les cépages traditionnels tels que le Mollard, l’Espanenc et la Clairette. Ces cépages sont adaptés à la région et à son climat. Ils donnent des vins originaux représentatifs de leur terroir.
Z.A. Les Graves
La Plaine de Théüs – 05190 Théüs
Tél : 06 88 70 84 22

Domaine de Saint-André
Philippe Bilocq est le premier à cultiver en agriculture Biologique depuis plus de 20 ans. Le vignoble, créé de toutes pièces en 1993, s’étend sur plus de 3 hectares et produit des vins rouge, blanc, rosé et même une méthode traditionnelle qui rivalise avec les meilleurs pétillants. Situées à une altitude de 600 m à 700 m, toutes ses vignes sont dans des terroirs favorables à une bonne maturité, des terrains argilo-calcaires, et des côteaux plein sud dominant la Durance. Il a volontairement planté des cépages renommés (Chardonnay, Merlot,  Pinot Noir, Mouvèdre,…) pour leur donner des arômes tirés du soleil des Alpes du Sud.
Chemin de Gandières – 05110 La Saulce
Tél : 06 64 31 54 35 –  04 92 54 73 12

Domaine Villa Costebelle
C’est à Upaix que ce domaine s’étend sur 2,5 hectares. A l’heure de reprendre et diversifier l’exploitation familiale, Magali Vignaud a cherché la culture qui collerait au mieux avec son envie de renouveau tout en conservant une qualité de vie et de travail par le choix de l’Agriculture Biologique. La vigne lui est alors apparue comme une évidence. Le terroir s’y prêtait puisque le vin avait jadis été bon sur ces parcelles et la culture semblait adaptée à sa condition féminine. Il ne restait plus qu’à planter, vendanger et presser… puis plusieurs cuvées sont nées.
Rue de Pré Gapian – Rourebeau  – 05300 Upaix
tél. 06 63 55 47 10

Domaine Les Hauts Lieux
Après avoir travaillé et voyagé à travers les vignobles français et Européens, Mickaël Olivon, conseiller en viticulture et œnologie, décide de s’installer dans les Hautes-Alpes afin de créer des vins de qualité dans un environnement unique, original et préservé, un rêve d’enfant. Pour lui, le vignoble de montagne du nord du département a un vrai potentiel, il est d’ailleurs appuyé par des experts dans le domaine. Il créé en 2019, Les Hauts Lieux et cultive des vignobles modernes en agriculture biologique sur des petites parcelles d’Eygliers et de Châteauroux-les-Alpes. Le climat sec d’altitude permet une viticulture sans trop de traitement et de proposer des vins en Agriculture Biologique.
25 les terrasses, route du petit Puy 05200 Embrun
Tél. 06 24 18 23 74
[email protected]
www.domaineleshautslieux.fr

Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Texte : Camille La Caria – photos : © P. Domeyne – Agence de développement des Hautes-Alpes / © Jean-Luc Armand