« Gravir des montagnes malgré un handicap »

Michel Dimitrieff, habitant de Vallouise est un grand passionné de montagne et de photographie. Âgé de 42 ans, il est atteint d’un handicap moteur depuis sa naissance. Une hypoxie au niveau des nerfs moteurs du cerveau a engendré des troubles de la motricité et de la coordination des mouvements. Cette pathologie le contraint à marcher en rotation interne, il faut savoir que la réalisation de certains gestes précis est délicate.

Devoir solliciter quelqu’un et ne pas être autonome est une chose difficile pour lui. Cela peut paraître fou: il ne peut pas lacer ses chaussures ni couper sa viande alors qu’il parvient à grimper !

Malgré son handicap, Michel Dimitrieff n’hésite pas à viser les plus hauts sommets alpins.
Il pratique l’alpinisme depuis plusieurs années. Il a commencé par le Dôme des Ecrins, deux 4 000 mètres en Suisse et l’Arête des cosmiques à Chamonix. En 2009, il s’est lancé dans la traversée de l’Arc Alpin, il n’a malheureusement pas pu aller jusqu’au bout.

Au fil des années, l’entraînement et la technique lui ont permis d’étendre ses objectifs. Que ce soit escalade, vtt ou cascade de glace, rien ne l’empêche de dépasser ses limites pour l’emmener toujours plus haut.

MICHEL DIMITRIEFF
« Photographe – Auteur »

Michel Dimitrieff aime également la photographie depuis longtemps. Cela fait 2 ans qu’il réalise de la photo d’art: ses thèmes de prédilection sont les éléments, les vitesses lentes ainsi que la macrophotographie.

Les moments difficiles et les séjours répétés en rééducation à Cap Breton n’empêchent pas Michel d’aimer la montagne. Il ne lâche pas prise, pour lui, son handicap passe après sa passion. La montagne lui permet de se libérer et de s’évader loin du regard des autres.
Michel apprécie particulièrement l’esprit en montagne où il ne se sent pas jugé sur son physique.

L’alpinisme est un bienfait qui lui apporte une certaine reconnaissance.
L’année 2012 sera une année consacrée essentiellement à la rééducation et à l’entraînement afin de le remuscler et pour le préparer à ses futurs projets.

En 2013, il compte se lancer un nouvel objectif: direction Chamonix, en passant par le glacier de l’Argentière jusqu’à l’Aiguille du Midi. Ce projet lui permettra de vivre ses deux passions: la montagne et la photographie.

Persévérance, enthousiasme, motivation: les 3 grandes qualités de Michel Dimitrieff engendrent un profond respect. BRAVO !

www.micheldimitrieff.com

Rédaction: Camille BADJILY