« Moins d’auto, plus de vélos ». Tel est le credo de l’association Mobil’idées dans les Hautes-Alpes.

Bien que très pratique, la voiture individuelle transporte avec elle de nombreux fardeaux : pollution locale et globale, coût très élevé et saturation automobile de nos villes. Face à ce constat, Mobil’idées vise à ré-équilibrer nos modes de déplacements, notamment en développant le vélo en ville et le covoiturage pour les trajets plus longs.

Plus de vélos
Développer le vélo, notamment à Gap, est une solution d’avenir. La voiture sature complètement notre capitale douce. Changer les mentalités et surtout le regard que nous portons à la voiture est essentiel pour redonner ses lettres de noblesse au vélo : moins coûteux, silencieux, facile à garer, rapide…Pour atteindre cet objectif, Mobil’idées propose
⁃ Des ateliers participatifs de réparation de vélo, avec des outils et des bénévoles compétents pour vous aider à réparer votre vélo
⁃ Un stand de sensibilisation à la mobilité, avec des jeux et des animations pour retrouver un regard objectif sur nos modes de déplacement.
⁃ Des actions festives, telles que Festiv’idées, le Festival du vélo, ou des « vélorutions » (parade à vélo) dans Gap
⁃ Des actions collectives, comme le diagnostic participatif de la cyclabilité de la ville de Gap, en ligne sur notre site www.mobilidees.org


Moins d’auto
Sur ce second axe, Mobil’idées a déjà atteint l’un de ses objectifs premiers : disposer d’un outil de covoiturage sur les Hautes-Alpes. C’est chose faite, et l’on peut y accéder via le site de www.05voyageurs.com . Même si l’ergonomie de cet outil est loin d’être parfaite, c’est un premier pas vers un développement de ce mode de déplacement.
Nous souhaitons également sécuriser l’autostop, efficace et pourtant effrayant par son côté « incontrôlé »…

Créée en 2007 dans les Hautes-Alpes, Mobil’idées compte 140 adhérents et va créer son premier emploi en septembre 2012.

Association Mobil’Idées
4 rue pasteur prolong 05200 GAP
[email protected]
www.mobilidees.org
Tél. 06 61 714 741

rédaction: Association Mobil’Idées.