Huit mois après l’ouverture de Charabia à Embrun, Aurélien Peyré et Jessica Bouillant ont repris début juillet l’ancienne « Librairie du Centre » à Guillestre, devenue L’Echo des Mots. Rencontre avec ces deux libraires au parcours atypique dans un temps peu propice au livre…

Pourquoi ce nom « L’Echo des Mots » ?
Jessica: Les livres nous construisent, certains personnages nous marquent et nous guident pendant des années. Nos lectures nous laissent une impression qui peut prendre toute sa dimension plus tard. En ce sens, les mots des livres résonnent.

N’y a-t-il pas une contradiction à ouvrir une seconde librairie à une époque où l’on nous prédit leur disparition ?
Aurélien: La librairie garde sa raison d’être à partir du moment où elle sait faire preuve d’efficacité, tout en sachant se réinventer comme lieu de rencontres à une époque où tout le monde en a bien besoin.

Comment cette nouvelle librairie s’insère-elle au niveau local ?
Aurélien: L’Echo des mots propose de la littérature de tous genres pour tous les âges, les rayons ne demandent qu’à s’étoffer selon les attentes des lecteurs d’ici. Nous commandons les livres scolaires et travaillons avec les collectivités.
Jessica: Nous ne vendons pas de papeterie mais créons un rayon de disques. Le salon de thé accueillera des événements réguliers tels que des débats, des jeux, des écoutes de musique, le “Trico’thé !” les vendredis après midi…

Les deux librairies sont-elles indépendantes ou forment-elles un mini réseau ?
Aurélien: Elles forment en effet un petit réseau. Les livres voyagent entre les deux librairies chaque jour. C’est stimulant pour nous et le service rendu aux clients est affiné.
Jessica: Notre site internet permettra à nos clients de savoir si nous avons en stock un livre, pour le réserver et venir le chercher à Embrun ou à Guillestre.

Selon vous, qu’est-ce qu’un bon libraire ?
Jessica: Cliente, j’appréciais les conseils avisés des libraires, flâner dans les rayons, y perde mon temps en me sentant un peu chez moi. J’imagine que les clients cherchent une certaine ambiance dans une librairie. Il faut aussi être réactif: trier les informations foisonnantes, savoir traduire la complexité du monde
éditorial.
Aurélien: Un bon libraire est un passionné du livre, il doit par ailleurs s’occuper de tant d’autres choses que les clients ne voient pas. C’est un métier complexe, tel est son intérêt.

Deux librairies, une adresse internet : www.librairieshautesalpes.fr
 
Librairie L’Echo des mots
Place Albert – Guillestre
04.92.52.72.48
Lundi – mercredi – vendredi – samedi : 9h30 – 12h 30 / 15h – 19h
vendredi après midi : trico’thé ! Consultation gratuite de livres sur les arts de la laine.

Librairie Charabia
Place Saint Marcellin – Embrun
04.92.43.00.27
du Mardi au samedi 9h30 – 19h

Propos recueillis par: Noelle Fort.