Céramique sigillée enfumée par Géraldine Perich

Géraldine rencontre la terre en 2003 lorsqu’elle s’installe dans la vallée du Buëch en 2003. Elle découvre un gisement d’argile non loin de chez elle et l’exploration de la céramique commence.

Géraldine se forme auprès de différents potiers et potières des Hautes-Alpes et du sud de la région. Ils lui enseignent leurs techniques et leur art. « J’adopte très vite la technique de la terre sigillée qui trouve ses origines à l’époque gallo-romaine mais il me faudra plus de temps pour l’apprivoiser. »

Cette potière trouve sa matière première dans la nature. Elle cherche de nouveaux gisements d’argile, des carrières, des veines argileuses découvertes par les crues, d’anciennes briqueteries, afin d’obtenir de nouvelles couleurs.
Ses pots sont façonnés au tour et polis à « consistance cuir ». Après séchage complet, elle enduit les surfaces de plusieurs couches superposées de jus de terre sigillée. Ce vernis de terre permet de vitrifier et teinter la pièce en lui donnant un aspect doux et soyeux. La dernière étape est l’enfumage. C’est l’empreinte du carbone sur la surface du pot qui lui donne son caractère unique et particulier. C’est d’ailleurs cela qui m’a attiré la première fois que j’ai découvert le travail de cette potière.
Géraldine aime tourner des formes simples. « Je produis aujourd’hui des objets utilitaires épurés aux nuances du blanc au rouge en passant par les ocres, les oranges, les beiges, les jaunes… » précise-t-elle.

N’hésitez pas à aller découvrir son travail dans les Maisons de Pays de Saint Julien en Beauchêne et d’Embrun, ainsi qu’à Marseille à la boutique de décoration Eau Forte. Vous pouvez également la rencontrer, sur rendez-vous, à l’atelier et lors de marchés de potiers.

Saint Martin 05700 Mereuil
Tél. 06 07 27 50
[email protected]

Texte : Camille La Caria et photos : Romain Perich