Le charme d’une pièce mansardée

Déco & Moi – Octobre 2018

Longtemps ignorés, les combles et greniers offrent des espaces à optimiser pour gagner de la surface. Découvrez nos conseils pour aménager astucieusement ces volumes atypiques en leur donnant un cachet unique.

Créer des pièces lumineuses et fonctionnelles
Sous les toits, on bénéficie d’une vue dégagée et de la lumière tout au long de la journée. Pour sublimer cette luminosité, n’hésitez pas à installer de larges ouvertures qui laissent entrer la lumière et à décloisonner au maximum les espaces pour donner du volume et amplifier les perspectives. Pour palier au manque de hauteur sous plafond, le choix d’un mobilier à faible hauteur accentuera l’effet d’espace tandis qu’une charpente apparente sera un atout charme indéniable.
Pour aménager une suite parentale, une cloison semi-ouverte faisant office de tête de lit sera la bienvenue pour conserver les volumes. Utilisez tous les espaces pour créer des rangements originaux qui s’intègrent avec style comme un lit-coffre (si vous avez suffisamment de hauteur sous plafond) ou des étagères en escalier.

Respecter les contraintes du lieu
Les salles d’eau trouvent facilement leur place sous des pentes de toits exiguës : alors que la douche réquisitionne la partie la plus haute, la baignoire ou les rangements se glissent dans la sous pente pour optimiser l’espace.
L’aménagement d’une cuisine en sous pente, peut relever du défi. Il faut composer avec la pente de toit mais aussi s’adapter aux poutres qui contraignent l’agencement du mobilier. Il est indispensable de bien étudier l’espace disponible. Prévoyez d’investir chaque recoin en privilégiant la multifonction et, parfois, de vous meubler sur mesure et de devoir faire l’acquisition d’électroménager adapté. Une fois l’espace apprivoisé, votre cuisine sera à la fois fonctionnelle et esthétique.

Répondre à quelques critères importants
Gagner de précieux mètres carrés est le rêve de chacun, mais tous les greniers et combles ne peuvent pas être aménagés :
• La hauteur et la pente sont les premiers critères à prendre en compte : en-dessous d’une hauteur d’1,80 mètres (loi Carrez), même si la surface est aménageable, elle n’est pas considérée comme habitable et une pente à 45° est idéale, en dessous de 35° cela semble compliqué
• Renseignez-vous auprès du service urbanisme de votre commune pour savoir si vous devez déposer une déclaration préalable ou un permis de construire.

 

Texte : Aline Guillet