Partir à la découverte de notre territoire des Hautes-Alpes, c’est aussi pousser la porte des musées, centres d’art contemporain et autres espaces d’expositions qui mettent en lumière à la fois nos richesses patrimoniales et des artistes locaux ou venus de divers horizons pour éveiller nos sens. Alors, entrez, et laissez-vous guider !


.
________
• LA GRANGE EMERY (Gap)
Anciennement appelée « La ferme urbaine », cette bâtisse à la très belle charpente traditionnelle jouxtait un chemin qui menait au village de Chaudun. Construite dans le jardin de la propriété familiale de Joseph Leouffre, dans les années 1860, le hangar avait pour principale activité la vente de vins et de graines fourragères des Alpes. Attenant à la ferme, le lavoir constituait un des rares lieux dans lesquels les femmes pouvaient se réunir et échanger. Elle a été transmise par legs à Christian Emery.
La ferme a été cédée à la ville de Gap à la fin du XXème siècle sous réserve d’y créer un lieu à vocation artistique, c’est ainsi que la galerie d’exposition « La Grange Emery » a vu le jour. En plein cœur de la ville de Gap, cette belle salle d’exposition dédiée à l’art accueille tout au long de l’année des artistes professionnels et amateurs, gapençais et haut-alpins, artistes en résidence,… En octobre, la ville y proposera « Dialogue #2 », un cycle de 4 expositions d’artistes locaux reconnus, accueillant tour à tour un invité.

La Placette
Tel. 04 92 53 24 24 – www.ville-gap.fr – Entrée libre

photos : © Ville de Gap, service culturel

________
• CENTRE D’ART LES CAPUCINS (Embrun)
Prenant place dans une église réhabilitée en 2011, le centre d’art contemporain Les Capucins programme des expositions et évènements dans ses murs (d’avril à novembre) et hors-les-murs (tout au long de l’année).
Les artistes sont invités le plus souvent à réaliser de nouvelles pièces en considérant le contexte spécifique du lieu hôte. Cette implication du côté de la production, couplée à un travail de prospection, permet au centre d’art de se positionner, non pas comme un simple relai de ce qui a déjà été exposé, mais au début de la chaîne de diffusion.
Parallèlement aux expositions et évènements artistiques (performances, lectures, concerts, projections vidéo…), Les Capucins proposent régulièrement des rencontres avec des professionnels de l’art ainsi que des projections de films documentaires : les « Apéros Docs ».
Un accompagnement individuel est systématiquement proposé à chacun des visiteurs des expositions. Plutôt qu’une visite, cette rencontre prend la forme d’un échange, le plus souvent informel, autour des problématiques soulevées par les œuvres présentées.
Le centre d’art contemporain développe par ailleurs un programme de sensibilisation à l’attention des scolaires, qui viennent de tout le département profiter des visites ainsi que des ateliers. Les Capucins reçoivent plus de 1000 élèves à l’occasion de chacune des expositions.
Enfin, depuis 2017, le centre d’art contemporain propose deux résidences de recherche et d’expérimentation, l’une sur invitation et l’autre sur appel à projets.

›› LES CAPUCINS
Le couvent des Capucins, construit en 1645, est resté en activité jusqu’en 1790, malgré la construction de la Caserne Delaroche autour du couvent, le renforcement des fortifications et la misère liée aux guerres et aux mauvaises récoltes. En 1842, l’église est transformée en arsenal, salle d’armes et magasins.

Espace Delaroche
Tel. 04 92 44 30 87 – www.lescapucins.org – Entrée libre
du mercredi au samedi de 15h à 18h.

Photos : Vue de l’exposition « The Fun Never Sets » d’Eva Taulois, 2017. Centre d’art contemporain Les Capucins, Embrun. © f.deladerriere / Vue de l’exposition « Dévaler la montagne, virevolter dans les herbes » de Charlie Jeffery, David de Tscharner et Céline Vaché-Olivieri, 2016. Centre d’art contemporain Les Capucins, Embrun. © Eric Tabuchi

________
• CENTRE D’ART CONTEMPORAIN (Briançon)
Au cœur de la cité Vauban, le centre d’art contemporain de Briançon bénéficie d’une situation privilégiée dans l’ancien Palais de Justice classé Monument Historique, qui ouvre sur la Place d’Armes, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Ce bel espace de 300 m2 mariant structures métalliques, verrières et vieilles pierres est ouvert à la découverte de la création contemporaine sous toutes ses formes. La qualité et l’exigence artistique des expositions sont ici valorisées par une mise en espace et une scénographie originales.
La programmation annuelle prévoit deux expositions majeures : l’exposition d’été (début juillet à mi-octobre) et l’exposition d’hiver (mi-décembre à début avril). Une exposition de photographies hors les murs prend également place chaque année au parc de la Schappe.
Cette temporalité permet de toucher à la fois le public de passage et de développer un programme de médiation envers le public local, et tout particulièrement avec les scolaires.

›› FRONTIERES PLURIELLES
Organisée en partenariat avec le Fonds Régional d’Art Contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’exposition en cours, sans imposer une vision, prend le parti de présenter un panel exhaustif de la création contemporaine de manière à ouvrir les perceptions et à nourrir des réflexions sur des sujets qui entrent en écho avec l’actualité de nos sociétés. Par le biais de pratiques plastiques variées, les œuvres montrent qu’il n’existe pas un seul type de frontières… A voir jusqu’au 20 octobre.

Cité Vauban – Place d’Armes
Tel. 04 92 20 33 14 – Entrée libre
Tous les jours, sauf le lundi, de 15h à 19h (14h-18h l’hiver)

Photos ©FrançoisDeladerrière et ©CAC Briançon