Témoignages de notre histoire

• Eglise Saint-Florent – Savines le Lac
De loin, le clocher, telle la proue d’un bateau, émerge de la silhouette du village. L’église Saint-Florent, construite en 1961, domine les bâtiments environnants : mairie, poste, HLM, commerces. Outre son clocher, l’architecture de l’église met en avant les influences de son concepteur : Achille De Panaskhet. Il a choisi l’emplacement du nouveau village de Savines-le-lac, conçu l’urbanisme, orienté l’architecture des bâtiments publics et de quelques maisons individuelles. 
L’édifice interpelle par son modernisme : sa blancheur, le socle en marbre rose et béton avec les escaliers et les rampes, l’entrée sous un arc en parabole excentrée, son plan original en forme de triangle, ou encore le plafond incliné de la nef et ses trois voutes en berceau. Les vitraux, représentant le chemin de croix et résolument impressionnistes et abstraits, ont également été dessinés par l’architecte. En 2011, le village et son église ont reçu le label « Patrimoine du XXsiècle », décerné par le ministère de la Culture. 
Crédit photos : © Hélène Photographies

• Chapelle des Pétètes – Bénévent-et-Charbillac
L’histoire de la chapelle des Pétètes, aussi appelée « chapelle des amoureux », mérite que l’on s’y attarde. Vers 1740, alors qu’il rentrait du travail, Jacques, un maçon tailleur de pierres, croisa un troupeau de chèvres et brebis. Dans la poussière et la lumière de fin d’après-midi, il se poussa contre le talus pour les laisser passer quand lui apparu, poussant son troupeau, Marie, la jolie bergère. A partir de ce jour, l’image de la bergère ne le quitta plus. Il entreprit de sculpter dans la pierre des personnages lui rappelant ses traits fins et son sourire qu’il nomma « Pétètes » (poupées en patois). Et puis, lui vint l’idée de construire une chapelle et d’y enfermer ses poupées dans le mur de la façade. Les poupées devinrent des saints et la chapelle fut consacrée à saint Grégoire. L’histoire ne raconte pas ce qu’il advint de Jacques et Marie, mais aujourd’hui encore on admire ce chef-d’œuvre d’art populaire.
Crédit photos : © Agnès Baudouin

• Eglise Saint-Blaise – Saint-Julien-en-Beauchêne
L’église paroissiale du petit village de Saint-Julien-en-Beauchêne abrite le tableau le plus célèbre des Hautes-Alpes, « l’Assomption de la Vierge » du peintre flamand Philippe de Champaigne. Cette très grande huile sur toile de 1671 est classée monument historique et a déjà été exposée dans plusieurs musées français et étrangers. 
Crédit photo : © Commune de St-Julien-en-Bauchêne