C’est fin juin que Jean-Noël et moi sommes partis pour un voyage en Slovénie. Pays aussi grand que la Bretagne, nous l’avons traversé d’ouest en est en deux semaines. Nous nous sommes donc aventurés pendant une semaine dans le parc national (le seul du pays) du Triglav, dans les alpes juliennes. Les paysages sont magnifiques, les gens souriants et surtout la nature rayonnante. Nous avons certainement vu la plus belle rivière du monde : la Soča. Les gorges creusées dans la pierre calcaire, le lit de la rivière en sable blanc et l’eau d’un bleu azur, un paysage mêlé entre imaginaire et réalité.

Et puis après un arrêt dans la capitale, Ljubljana, sous la chaleur intense, poussés par l’enthousiasme du voyage et par la découverte de l’inconnu, nous avons continué notre périple vers l’est, et plus précisément vers la deuxième ville du pays : Maribor. Parcours moins montagneux mais néanmoins vallonné, nous nous sommes éloignés des zones touristiques. Les slovènes sont accueillants et viennent sans cesse à notre rencontre pour nous aider, nous conseiller ou simplement nous parler.

Ce voyage s’achève dans la capitale européenne de la culture 2012 : Maribor. Ville au combien festive et culturelle, nous sommes tombés accidentellement sur un festival de musiques et de théâtre de rues. La bière nationale, la Laško, a coulé à flots et nous nous sommes remplis de souvenirs.

Bref, le Slovénie est un pays surprenant et sans vouloir vous donner envie, nous n’avons voyagé que dans une partie de ce pays aux ressources intarissables. Le sud est tout aussi surprenant, entre vignobles et plage de sable fin, entre grottes et haras, entre Toscane et Côte d’azur.
Au fait, simple détail, ce voyage a été effectué en vélo ! Et parfois, ce ne sont même plus les jambes qui nous font avancés, mais simplement le plaisir de voyager.

Rédaction: Lucile.