La Crète, ou comment découvrir une île riche en paysages, en gastronomie et en culture !

Début Juin, un coup d’œil par la fenêtre, on s’aperçoit qu’il pleut toujours, notre moral en prend un coup, une connexion internet sur un site low cost et trois clics plus tard nous voilà avec 2 billets pour Hania, en Crète.

Le départ est immédiat, il nous faut quoi ? Un sac à dos, un appareil photo, de la crème solaire et un guide du routard !

Après 3h de vol et 3 000 kilomètres, nous marchons sur le trottoir de l’aéroport où nous louons une voiture direction Hania, l’ancienne capitale, il est 22h. La vieille ville est remplie de “Rent to room” notre solution logement chez l’habitant. Après y avoir déposé notre sac, nous dinons dans un petit resto et nous nous baladons sur le port vénitien. Il faut savoir que la Crète vit et travaille de 6h à 1h du matin avec une coupure de 15h à 17h.

L’aventure commence le lendemain, direction Sougia, un village dans le sud à 2h de route. Une trajet où l’on découvre les traditions aux abords des routes : discuter avec les paysans, boire un café (grec !! beurkkk) dans un troquet, admirer des maisons typiques bleues et blanches sous 30°C avec des biquettes sauvages qui déboulent à tout moment sur la route. Nous sillonnons la montagne pour arriver sur la Mer de Lybie d’où nous admirons la vue imprenable.

Le lendemain, nous visitons les gorges de Samaria : départ à 7h en bus pour Omalos (parc national) et c’est parti pour 6 heures de marche…en descente ! Les paysages dans la forêt, le canyon asséché et les gorges sont à couper le souffle ! 5h30 et 55 secondes et 19.5 km plus tard, on aperçoit le village d’Agia Roumeli. Nous rejoignons Sougia en bateau en 1h !

Les jours suivants sont plus reposants sur la côte Nord. A nous les criques aux paysages paradisiaques avec une mer de Crète transparente et chaude ! Nous faisons des rencontres formidables avec les gens du pays et notre anglais se perfectionne de jour en jour.

Avoir une voiture sur place nous donne la liberté d’explorer les coins les plus reculés. En revanche, les panneaux routiers sont complètement indéchiffrables du fait de l’alphabet grec incompréhensible pour un français lambda. Nous avons découvert les spécialités locales, une cuisine riche et raffinée : le poisson bien sûr, mais aussi les plats comme la moussaka, les Dakos en apéritif et le raki en digestif !!

Nous explorons les villages environnants des villes comme Malia, Agia Pelagia, Rethymnon, Giorgioupoli, Kalivès, loin de la masse touristique à la recherche du musée familial expliquant les traditions.

Nous avons suivi le match de Tsonga à Rolland Garros en direct à la télévision grecque.
Puis, nous avons visité le site de Knossos, pour certains ce n’est qu’un amas de cailloux tandis que pour d’autres c’est un site riche en histoire. Nous avons également pêché a Ombrosgialos.

En bref, la Crète est une île “abordable”, où l’on se sent bien, où l’on mange très bien, où l’accueil est irréprochable et où l’Histoire est très présente.
C’est un magnifique souvenir !!

Rédaction: Caro & Mickey