Avec la famille Doucet.

L’objectif premier de notre voyage était de nous baigner tout en parcourant les pays de la côte Adriatique…objectif atteint !

Nous sommes partis avec nos trois filles de Briançon le 28 juillet dans notre “Def” équipé et autonome. Nous avons traversé l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie Herzégovine, le Monténégro et l’Albanie. Notre périple nous a conduit en Grèce le 13 août jusqu’à Kavala non loin de la Turquie, avant notre retour par ferries entre Igoumenista et Ancône le 18 août suivant. Nous avons réalisé trois étapes principales: de Briançon à Venise, de Kavala à Igoumenista et d’Ancône à Briançon. Autrement, nous ne faisions que des déplacements de 130 km, tous les 2 ou 3 jours suivant l’humeur et le lieu de bivouac. Nous n’avions pas prévu de planning précis avant de partir, plutôt un voyage à l’aventure et au jour le jour.

A faire absolument : la descente fabuleuse des Iles Croates sauvages et préservées (PAG, HVAR…), l’exploration des fonds marins tout au long du parcours d’une clarté bluffante, grouillant de poissons et d’oursins ! Il ne faut pas hésiter à louer une “barcasse” locale et ne pas avoir peur de prendre l’eau (sic!). Afin d’observer les fonds marins, n’oubliez pas palmes, masque et tuba.

Il faut éviter les zones trop touristiques, il n’y a pas que des grands complexes (en Croatie). On trouve de nombreux “auto camp”, petits, basics mais propres, souvent sans eau chaude, mais bien suffisants.

L’accueil, notamment en Albanie, a été vraiment chaleureux : un pays “bordélique”, en pleine reconstruction. Sur les routes (si on peut les appeler des routes !), les 4×4 luxueux côtoient les vieilles Mercedes, les charrettes et même les véhicules à contre sens !

Finalement notre def équipé dénotait quand même au milieu de tout cela. L’avantage est qu’il suscitait la curiosité et nous permettait toujours de faire de nouvelles rencontres. Un Italien nous a même confié que notre voiture était une superstar J !

Nous n’avons presque pas rencontré de Français mais beaucoup d’allemands par contre. C’est pourtant une destination relativement proche de chez nous, qui mérite le détour, tant pour sa richesse culturelle, (Dubrovnik et les Bouches de Kotor sont classés au patrimoine Mondiale de l’Unesco), que pour ses sites naturels et pour la Mer Adriatique qui n’a rien à envier à la Méditerranée, l’eau oscillait entre 28 et 30 °C !

Une prochaine fois nous ferons les terres, la montagne du Monténégro qui est à ce qu’on dit magnifique ou les îles grecques qui méritent un voyage à elles seules !