Exposition Invariable - Nicolas Daubanes - Affiche
# Plus2Art
Le 09 Juillet

Nicolas Daubanes expose « Invariable » au village fortifié de Mont-Dauphin à partir du 9 juillet

Le Centre des monuments nationaux et Bienvenue là-haut (l’Association Culturelle Sociale et Sportive du Queyras), présentent l’exposition « Invariable », fruit de la résidence de l’artiste Nicolas Daubanes à Mont-Dauphin du 9 juillet au 30 août.

L’artiste Nicolas Daubanes, lauréat 2024-2025 de la Villa Médicis, a été invité par le Centre des monuments nationaux et Bienvenue là-haut à poser un regard personnel sur le village fortifié de Mont-Dauphin.

En résidence pendant plusieurs semaines dans le village fortifié, la découverte de l’architecture Vauban et de l’histoire des lieux amène l’artiste à l’uchronie, un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification du passé : et si cette place forte avait été le lieu de combats ? Nicolas Daubanes imagine la place forte telle qu’elle aurait été sous le feu contre lequel elle a été érigée – feu qu’elle n’a connu qu’une seule fois dans toute son histoire, en 1940.

L’artiste y présentera notamment une série de dessins produite dans le cadre d’une résidence sur place, inspirée directement de l’architecture des lieux. Ces dessins sont réalisés avec de la limaille d’acier aimantée, une matière qui d’emblée invite la noirceur poudreuse des nuages de fumée dans les paysages et les bâtiments représentés et qui rappelle de loin en loin la présence de la poudrière à Mont-Dauphin.

On y découvre le pont-levis de la Porte de Briançon en prise avec des colonnes de fumée, ou encore la célèbre charpente de la caserne Rochambeau, dont l’enchevêtrement apparaît brouillé, rouillé, rongé de l’intérieur par le feu invité par la poudre d’acier.

J’investis des questions essentielles : la vie, la mort, la condition humaine et les formes sociales qui les façonnent. Dans mes derniers travaux, la vitesse, la fragilité, la porosité, l’aspect fantomal des images et des matières, transmettent la pression du passé au croisement de ce qui va advenir.

Mon travail s’inscrit dans la durée, il dessine un chemin, une trajectoire qui tend vers la recherche de la liberté, du dégagement de la contrainte. Je tâche d’expérimenter l’intensité et la rigueur, je joue avec le danger, mental, visuel, physique.

Nicolas Daubanes

Le travail de Nicolas Daubanes

Nicolas Daubanes réalise un travail autour du monde carcéral (dessins, installations, vidéos) issu de résidences immersives dans les maisons d’arrêt, depuis plus de 10 ans. Depuis ses dessins à la limaille de fer aux monumentales installations de béton saboté au sucre, Nicolas Daubanes s’intéresse au moment combiné de la suspension et de la chute : il s’agit de voir avant la chute, avant la ruine, l’élan vital. La limaille de fer, matière fine et dangereuse, volatile, utilisée dans les dessins et walldrawings, renvoie aux barreaux des prisons, et par extension à l’évasion. Le béton chargé de sucre est inspiré du geste vain des résistants pendant la seconde guerre mondiale pour saboter les constructions du Mur de l’Atlantique. Temporaire et fugitif.

Nicolas Daubanes a exposé dans de nombreuses institutions comme la Villa Arson, les Abattoirs (FRAC Occitanie Toulouse), le FRAC Occitanie Montpellier, le MRAC Sérignan… Les œuvres de Nicolas font partie de collections privées et publiques importantes notamment le FRAC Occitanie Montpellier, le FRAC Provence-Alpes-Côte-d’Azur… Il est lauréat du Prix Yia 2016, du Grand Prix Occitanie d’art contemporain 2017 et du Prix Mezzanine Sud les Abattoirs 2017. Il est lauréat du Prix des Amis du Palais de Tokyo, 2018. En 2019, 2020 il bénéficie d’expositions personnelles au FRAC Provence-Alpes-Côte-d’Azur, au Château d’Oiron et au Palais de Tokyo. En 2021, il est lauréat du Prix Drawing Now. En 2022, il présente un solo show au Drawing Lab, ainsi qu’une grande installation au Centre Pompidou Metz. Il présentera en 2025 des expositions personnelles d’envergure au Panthéon et au musée de l’Armée des Invalides.

Des expériences artistiques dans le Guillestrois-Queyras avec Bienvenue là-haut

Bienvenue là-haut propose une itinérance artistique en Guillestrois-Queyras, tournée vers les habitants et les artistes contemporains. Pluridisciplinaire par essence, le projet développe des résidences artistiques, des diffusions cinématographiques et des ateliers de pratique.

Bienvenue là-haut invite des artistes professionnels à découvrir le territoire en dehors des saisons touristiques afin de permettre la rencontre avec les habitants. Ces temps de résidence sont pensés sur-mesure avec les artistes et les acteurs locaux, répondant aux besoins de recherche des premiers et aux volontés de découverte des seconds.

Les différents projets permettent de travailler avec les écoles du territoire, les Ehpad et foyer d’accueil médicalisé, ainsi que tous les habitants curieux de découvrir différentes pratiques.

Informations pratiques

L’exposition est ouverte gratuitement du 9 juillet au 30 août du mardi au vendredi de 14h à 18h à l’Arsenal de Mont-Dauphin.

L’exposition sera par ailleurs ouverte sur réservation aux scolaires jusqu’à fin octobre 2024.

www.village-fortifie-montdauphin.fr

bienvenuelahaut.fr

www.nicolasdaubanes.net

Facebook