Cet art martial coréen s’appuie sur une tradition très ancienne. Sport de combat devenu Olympique depuis 2000, le Taekwondo se pratique à Gap avec « Alpes Taekwondo Sports »

Le Taekwondo fut baptisé à ses débuts « Le Karaté volant », car ses coups de pieds sautés sont assez spectaculaires. D’ailleurs au Taekwondo, on se sert essentiellement de la partie inférieure du corps, jambes et pieds, et c’est en cela qu’il diffère du Karaté, où les techniques de poings sont privilégiées. Le taekwondo pratiqué d’une manière traditionnelle est un art martial non pas fondé sur le combat mais sur un entrainement qui harmonise corps et esprit. Gilles Tornambé propose l’activité à Gap et à Saint-Jean-Saint-Nicolas dans le Champsaur. Il a créé l’association Alpes Taekwondo l’année dernière, affiliée à la Fédération Française de Taekwondo, et compte déjà 50 adhérents. Il peut ainsi se déplacer avec ses élèves en compétition. Parmi eux la saison dernière, Antoine Aznar est revenu médaillé d’argent des Championnats PACA.

Diplômé d’Etat, Gilles a débuté le taekwondo à 14 ans, il en a aujourd’hui 42. Il est ceinture noire 1er dan et cinq fois médaillé aux Championnats de France de Combat. Sa philosophie sportive tourne autour des valeurs indispensables telles que la performance, la motivation, le contrôle de soi, le respect et l’humilité.
« L’activité peut se pratiquer dès l’âge de 4 ans, et se décline en trois catégories : combat, self-défense ou body taekwondo, sous forme de fitness en musique ! »
Les entraînements ont lieu les mardis et vendredis au gymnase des Pléiades, et les mercredis à Porte Colombe.

Plus d’infos : Gilles 06 82 68 93 65
www.alpestaekwondosports.fr

Texte : Marianne Alphand
Photos : Gilles Tornambé