Eleveuse et bergère

  

Je suis passionnée par mon métier d’éleveuse et de bergère ! Bergère c’est plus qu’un métier, c’est une manière de vivre, une passion !

Amélie a toujours aimé la montagne et être dans la nature au milieu des bêtes, petites et grandes ! Ses parents étaient infirmiers et dès l’âge de 15 ans, elle a eu le désir de devenir bergère. Elle réalise ses études dans un lycée agricole avant de passer un BTS Agricole gestion et protection de la nature puis une licence professionnelle spécialisée dans le milieu montagnard.

Bergère depuis 12 ans, elle a eu l’occasion de travailler avec toutes sortes de races. « Mon souhait était de m’installer avec mes propres brebis. Cela n’a pas été facile car je suis partie de rien, mais j’y suis arrivée !  Avec un peu de recul, je pense qu’il fallait un peu de folie pour se lancer seule ! »

En cohérence avec la nature, berger est l’un des plus beaux métiers, selon Amélie. « C’est très varié sur l’année, on est en contact permanent avec la vie, la mort, la réalité. Le travail de garde demande du savoir-faire et des compétences : gérer la végétation en fonction des saisons, anticiper le mouvement du troupeau, soigner les animaux malades… » précise Amélie. « Je vis une vie simple, au rythme des saisons, au milieu des montagnes avec mes brebis, c’est là où je me sens le mieux. On est souvent face à soi-même dans ce métier, il faut donc aimer les bêtes, la solitude, marcher et être débrouillard… Il faut aussi savoir dire « stop » pour se préserver car c’est difficile physiquement et moralement. »

Amélie a choisi d’élever des brebis de race Mérinos d’Arles pour leur rusticité et leur côté maternel. Elles vivent toute l’année en plein air aux alentours de Réotier, et se déplacent au fil des saisons. « Aujourd’hui, j’ai 250 mères qui agnellent une seule fois par an car je souhaite préserver leur bien-être. Mon mode d’élevage est extensif, mes agneaux sont nourris au lait de leur mère et à l’herbe pâturée sur les prairies, les parcours et les alpages. » Deux chiens de travail aident la bergère à diriger et rassembler le troupeau et deux autres chiens sont toujours présents auprès des bêtes pour leur protection.

Au niveau de la commercialisation, Amélie travaille en circuit court et en vente directe et locale le plus possible afin de valoriser son travail. Elle propose l’agneau entier non découpé, des caissettes d’agneau entier ou demi ou encore sous-vide.

Le Plus : découvrez également les sirops d’Amélie réalisés depuis 7ans avec ses cueillettes sauvages de fleurs et de baies : acacia, sureau, mélèze, bourgeon d’épicéa, pétales de coquelicot, thym, romarin, cynorhodon, etc. Vous serez séduit par le goût délicat, naturel et prononcé de ses sirops et confitures. Infusion, décoction ou macération, à chaque baie et fleur correspond un mode de transformation spécifique. Cette passion lui a été transmise par sa mère puis perfectionnée avec une amie, elle aussi productrice, et par une formation suivie en Lozère.

Tél. 06 84 95 70 54
Facebook : Les bédigues d’Amélie

 

Texte : Camille La Caria
Photos : Amélie Moncomble et Camille La Caria