L’eau dans les Hautes-Alpes est une belle part de ses trésors. Grâce à ses montagnes qui forment de fantastiques réservoirs, l’eau abonde.
Entre rivières, lacs et curiosités, de nombreuses sources d’eau sont à découvrir.

La Durance était au commencement un glacier, c’est d’ailleurs ce qui a façonné les paysages que nous connaissons actuellement.
Plus qu’une rivière, la Durance est une force de la nature. Prenant sa source à 2 390 mètres d’altitude, à Montgenèvre, elle déroule ensuite ses flots sur 302 kilomètres pour se jeter dans le Rhône. Le bassin versant de la Durance regroupe des territoires allant des neiges éternelles aux collines et plateaux du climat méditerranéen.

Cette rivière se divise en trois parties : la haute, la moyenne et la basse Durance. Les Hautes-Alpes, zone montagneuse, font partie de la première zone qui va de la source jusqu’au lac de Serre-Ponçon ou à Sisteron, tout dépend si l’on prend en compte le repère humain, le barrage, ou le repère naturel, la “cluse” de Sisteron et porte de la Provence.

La Durance est réputée depuis longtemps pour son cours instable, impétueux et changeant. Autrefois redoutée pour ses crues, cette rivière capricieuse a été soumise à un effort continu d’aménagement, ce qui lui a valu de changer d’aspect à de nombreuses reprises. Une chose est sûre, la Durance a toujours été une ressource très importante en eau.
Maitrisée par l’homme au fil des années, notamment par la construction du barrage de Serre-Ponçon, la Durance est un peu plus domestiquée et est aujourd’hui l’artère vitale de tout le département. Le barrage de Serre-Ponçon est le plus grand barrage en terre d’Europe et la plus importante retenue d’eau en France. N’hésitez pas à visiter le muséoscope du Lac pour en savoir plus sur son incroyable histoire. 

 

L’EAU, UNE RESSOURCE AUX MULTIPLES POSSIBILITÉS
La Durance est un atout économique indéniable grâce à sa production hydroélectrique et son réseau d’irrigation des terres agricoles, comme les vergers. Cette rivière est également un atout touristique inestimable.
Entre criques sauvages et eau turquoise, le lac de Serre-Ponçon est une mer à la montagne. Qui aurait cru que le barrage érigé au milieu du XXème siècle pour réguler la Durance, allait permettre l’émergence de l’une des destinations touristiques phares des Hautes-Alpes ? On y pratique toutes les activités nautiques.

 

L’EAU, UN FANTASTIQUE TERRAIN DE JEUX
En raft, en canoë-kayak ou à la nage, les activités d’eau vive vous feront découvrir autrement la Durance et l’Ubaye, ces deux rivières qui alimentent le lac de Serre-Ponçon. Le stade d’eaux vives de l’Argentière-la-Bessée, installé sur la Durance, fait figure de référence en Europe, tout comme l’étonnante vague du Rabioux à Châteauroux-les-Alpes. Le sud du département n’est pas en reste, il profite aussi des atouts de la Durance avec de superbes parcours de canoë-kayak. Sensations fortes et fraîcheur garanties !

Ses plages aménagées à Embrun, Crots, Savines-le-Lac, Chorges ou Rousset, ses criques sauvages, ses 80 kilomètres de rives et son environnement font de Serre-Ponçon une véritable « mer à la montagne ».
Touristes et haut-alpins apprécieront les sorties de plaisance en bateau sur l’immense lac et autour de la chapelle Saint-Michel, dernier vestige apparent de l’ancien village de Savines, noyé par les eaux en 1961. Les excellentes conditions aérologiques et climatiques des lieux en font le spot idéal pour le kitesurf et la planche à voile. Petits et grands pourront s’amuser lors d’activités ludiques et variées : bouées tractées, Stand Up Paddle, ski nautique, etc.

L’eau des Hautes-Alpes est par ailleurs un territoire d’exception pour la pêche. Torrents, rivières, lacs d’altitude et même celui de Serre-Ponçon, offrent de belles prises aux pêcheurs au lancer ou à la mouche.

Parfois sage, parfois sauvage, l’eau est une richesse et un cadeau qui nous invite à voyager dans tout le département. Alors, avec les beaux jours qui arrivent, vous allez pouvoir en profiter…

 

Texte : Camille Badjily
Photos B.Bodin fournies par l’Agence de Développement des Hautes-Alpes