Embrun, ville des Alpes du sud, est le siège d’un évêché fondé par Saint Marcellin, dès le IVe siècle. A partir du milieu du VIIIe siècle, elle devient le siège d’un archevêché dont le territoire s’étend des Alpes du Sud à la mer Méditerranée et ce jusqu’à la Révolution Française.

La cathédrale Notre-Dame du Réal, construite de 1170 à 1225, trône au cœur du quartier archiépiscopal. Son clocher et la Tour Brune sont les symboles des pouvoirs de l’archevêque : pouvoirs religieux et temporel. Ils sont également l’emblème de la cité embrunaise.
L’architecture de la cathédrale témoigne du savoir-faire des maître-maçons, sculpteurs et artistes lombards. La dichromie, les arcatures lombardes rythmant les façades, le clocher et le porche aux lions sont les empreintes de leur labeur.
Ce porche aux lions a accueilli, du XIVe à la fin du XVIe siècle, un pèlerinage dédié à la Vierge du Réal. Le tympan du portail nord, était peint. Cette peinture représentait la scène de l’Adoration des Mages, à laquelle de nombreux miracles ont été attribués. 

La façade occidentale est percée d’une grande rosace commanditée en 1423, par Michel de Perellos, archevêque de 1378 à 1427.
A l’intérieur, les voûtes de la nef sont couvertes de croisées d’ogives, alors que les voûtes des bas-côtés sont en berceau longitudinal. Ainsi son architecture romano-lombarde est également marquée par des éléments de tradition gothique.
Au XVe siècle, Louis XI très dévot à Notre-Dame du Réal, lègue une somme conséquente pour la construction du « grand orgue » de la cathédrale.
Sur l’un des piliers une fresque a été découverte en 1937 et restaurée en 1969. Elle aurait été réalisée dans les années 1450 par des artistes d’Italie du nord. Elle représente une des scènes de la Passion: la Flagellation du Christ.
Dans le chœur, des stalles du XVe siècle accueillaient le chapitre des chanoines pour les messes. Elles sont ornées sur les panneaux latéraux d’un décor gothique flamboyant. En 1483, le pape Sixte IV crée pour le roi Louis XI et ses successeurs le titre de proto-chanoine du chapitre et de la cathédrale. De ce fait, la première stalle de gauche lui est destinée.
Dans la chapelle Sainte Anne, contiguë au côté sud de la cathédrale, est exposé le trésor de la cathédrale d’Embrun présentant des vêtements sacerdotaux, des pièces d’orfèvrerie, des manuscrits ou encore des tableaux.
A découvrir à la cathédrale à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine :

– Samedi 19 septembre à 18h : Récital d’Orgue par Gabriel Nal.
– Samedi 19 septembre à 21h : Concert sous le porche aux lions.
SILENZIO – Compositions, variations et improvisations musicales autour des poèmes de Patrizia Cavalli avec Carlo Rizzo (Voix, tamburello, daf) et Miquèu Montanaro (Galoubet-tambourin, flûtes, Guimbarde, Choeur). Poursuivant son travail d’expérimentation en duo liant musique et poésie, Miquèu Montanaro choisit avec Carlo Rizzo de dialoguer autour des poèmes de Patrizia Cavalli.
– Dimanche 20 septembre de 14h à 17h : Visite libre du trésor de la cathédrale.

 

Texte : Guillemette MAPPUS (guide conférencière OT Embrun)
photos : Camille Badjily et Office de tourisme Embrun