PEINTRE PLASTICIEN
« L’homme de coeur s’enchante de la montagne, l’homme d’intelligence jouit de l’eau » Confucius

Jean-François Béné né en 1946 dans les montagnes de Haute Savoie, est très tôt fasciné par le milieu montagnard qui l’entoure.
Il lui faudra l’image pour le dire. Après ses études à l’Ecole Nationale de Photographie et de Cinéma et de nombreuses incursions dans les cours d’arts plastiques, il revient dans les montagnes des Hautes Alpes pour y photographier, puis y peindre dans le secret.

Il faut attendre les années 2000, pour qu’il fasse voir un travail basé sur la matière et les formes des lieux qu’il explore. Complètement immergé dans les paysages grandioses des grandes Alpes du soleil, il délivre une parcelle des éléments de la nature avec lesquels il fusionne au même titre que les couleurs de sa palette.


Dans la vallée de la Clarée, Jean-François BÉNÉ recueille les matériaux nécessaires. Les clés de son travail sont là, au sein même du milieu naturel. L’eau, est l’élément déterminant de son travail.
Vient ensuite la terre, le sable arraché aux montagnes des Cerces, aux ravines de la Combe des Thures ou des cargneules de la Lauze. Puis, les pigments, composés des ocres de terre prises sur place.
Pour finir, il faut tout mélanger: les terres, les oxydes, les sables fins, les impuretés, les gros grains de quartz qui irritent le pinceau…Tout ce petit jeu aiguise l’imagination.

Puis, viennent le soleil, la chaleur, le tout est cuit à la température de saison.

L’eau, la terre, l’air, le feu : tous les éléments construisent un instant du temps qui passe. Ils rayonnent avec la permanence de l’éternité et obligent les sens à capter leur force. C’est peut-être ça, s’intéresser à la Nature et à l’Autre…

Rédaction : Jean-François BÉNÉ