Protectrice des milieux aquatiques

La Fédération de pêche et de protection des milieux aquatiques des Hautes-Alpes fédère les 24 associations agréées pour la pêche du département, avec pour mission le développement de la pêche et la protection des milieux aquatiques.

La Fédération de pêche des Hautes-Alpes veille sur le domaine piscicole du département et a, parmi ses principaux objectifs, d’assurer la préservation et la restauration des milieux aquatiques.

Ces dernières années, la Fédération a par exemple entrepris de nombreux travaux de restauration des adoux. Un adoux est un petit cours d’eau qui ressemble à une rivière, mais qui est alimenté par une résurgence de nappe phréatique. L’eau de bonne qualité qui sort de terre permet à ce milieu spécifique d’avoir un débit et une température relativement constants en toute saison, donc il ne gèle pas en hiver. Les adoux abritent une faune et une flore sensibles et présentent un fort intérêt biologique car ils constituent des zones de reproduction et de refuge pour les poissons en période de crue ou de sécheresse. C’est une spécificité de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, et on en compte plus d’une centaine dans les Hautes-Alpes. En 2019, la Fédération a effectué des travaux dans le Valgaudemar pour restaurer l’adoux des Gravières qui s’écoule au niveau du camping de Villar-Loubière pour rejoindre la Séveraisse.

Mais, ce n’est pas la seule action de la Fédération. Elle a aussi pour but de lutter contre les pollutions et de défendre le milieu contre les espèces indésirables. Grâce à elle, nos rivières haut-alpines conservent leurs populations sauvages, telles que les truites fario, qui sont une espèce endémique de notre département. De cette manière, la majorité des cours d’eau n’a pas besoin de truites d’élevage, offrant ainsi à nos amis pêcheurs des poissons de qualité.

Le Vapincum II, 16 Avenue Jean Jaurès, 05000 Gap
Tél. 04 92 53 54 71
peche-hautes-alpes.com

Texte : Manon Verriez et photos : Fédération de pêche 05 et Norman Lancelot