Une randonnée familiale incontournable vous amènera jusqu’à ces deux magnifiques lacs de la vallée de Névache.

Cette randonnée de la haute vallée de la Clarée est célèbre pour la richesse et la diversité de ses paysages. Elle est pour cela très fréquentée. Au parking, reprendre la route sur une courte distance pour rejoindre le sentier qui monte en direction des lacs. C’est un sentier en forêt de mélèzes assez pentu qui vous conduira au refuge Ricou. Vous y découvrirez de majestueux sommets, tels que la Pointe des Cerces, le Grand Aréa et l’Aiguille Noire.
Au refuge Ricou, quittez le chemin et prenez sur la droite un sentier en lacets qui s’élève dans les alpages. Le dénivelé est plus doux pour atteindre le premier lac. Selon la saison, vous rencontrerez peut-être le berger et ses 1 500 brebis. Une chose est sûre, la récompense est bien là en arrivant au lac Laramon (2 359 m) après 1h d’effort ! Vous contemplerez les superbes crêtes du Raisin, de la Roche Noire, du Diable et de Queyrellins qui se reflètent dans ce lac vert émeraude. Les premiers flocons de neige sont apparus et nous plongent dans un décor incroyable. Du lac Laramon, il est possible de poursuivre sur le chemin raide mais bien tracé qui conduit 30 minutes plus tard au lac du Serpent (2 448 m) et sa sombre surface bleutée. En montant un peu au-dessus du lac, vous pourrez apercevoir plusieurs sommets : le Pelvoux, le glacier du Dôme de Monêtier, l’Ailefroide Orientale, le Pic du Coup de Sabre et un petit bout de la Barre des Ecrins agrémentée de ses neiges éternelles.

Ce superbe panorama n’est à rater sous aucun prétexte !

 

Accès :
De Briançon, prendre la direction de Montgenèvre pour remonter la vallée de la Clarée. Après Névache « Ville Haute », continuer la petite route en direction du refuge de Laval et dépasser les chalets de Fontcouverte. Franchir la Clarée au pont de la Fruitière et se garer sur le grand parking à droite.

Carte : IGN TOP25 3535OT
Altitude de départ : 1857 m
Altitude atteinte : 2448 m
Dénivelé : 591 m
Distance : 8 km
Durée globale : 3h30 (2h montée, 1h30 retour par le même itinéraire). Les temps indiqués sont informatifs, ils varient suivant chaque randonneur.

Pour en faire plus :
En 1h environ, il est possible de monter au-dessus des lacs des Gardioles. La vue est encore plus dégagée sur les Ecrins et vraiment incroyable.
En 1h30 environ, il est également possible de monter au Pic du lac Blanc (alt. 2 980 m), par un itinéraire hors sentier et plus escarpé.

Texte : Camille Badjily – Photos : Mimi Faure-Brac