Au fond de la vallée du Champsaur, au départ de Prapic, une montée longue avec un dénivelé de presque 1 000 m, (réalisable en 3h30) vous amènera au lac des Pisses.

Vous y découvrirez une jolie vue du petit village en contrebas, dans un décor minéral.
Le vallon des Pisses a été façonné par l’activité pastorale et est depuis des générations un espace de vie estival pour les brebis et leur berger.
Au départ de Prapic, garez-vous au parking à l’entrée du hameau. Puis, traversez le village et prenez le sentier sur votre gauche direction le tombeau du poète que vous découvrirez en faisant un petit détour car cette histoire de Joseph REYMOND vaut la peine d’être connue.
Vous serez au préalable passé près de la croix de mission qui rappelle le passage d’un missionnaire venant apporter la bonne nouvelle aux paroissiens. 

Ces croix typiques dans leur ornement portent les symboles de la passion du Christ :

  • le coq, rappelant la parole de Jésus annonçant à Pierre sa trahison avant que le coq ne chante trois fois,
  • le panneau «INRI» de la Croix : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum
  • le marteau et les clous de la crucifixion
  • l’éponge imbibée de vinaigre (posca) présentée à Jésus sur la Croix
  • la main rappelant la gifle donnée à Jésus à son procès
  • le fouet car Jésus est fouetté avant d’être crucifié
  • le rameau Jésus est acclamé par la foule
  • le pain et la coupe de lEucharistie faite au dernier repas de Jésus avec les apôtres
  • la couronne d’épines confectionnée par les bourreaux et placée sur la tête de Jésus
  • l’épée que sort Pierre pour défendre Jésus
  • le vase de parfum que prend Ponce Pilate pour se laver les mains
  • la lance utilisée par le soldat pour transpercer le côté du Christ
  • la tenaille et l’échelle pour descendre le corps de Jésus de la Croix
  • la colonne sur laquelle Jésus est attaché pour être fouetté
  • le visage du Christ pour rappeler Véronique essuyant la face du Christ
  • les deniers de Judas rappelant qu’il a vendu Jésus pour trente deniers
  • les dés utilisés par les soldats pour se partager les vêtements de Jésus

Puis, vous continuerez en remontant le sentier fléché jusqu’à une intersection où vous prendrez par la droite et remonterez en lacets jusqu’au lac des Pisses à 2 500 m d’altitude.
Cette montée vous enchantera par le passage de petits torrents, ses nombreuses cascades et ses ressauts rocheux.
Vous pourrez redescendre par le même itinéraire, ou bien, si vous avez encore de l’énergie, vous rentrerez en poussant jusqu’au grand lac des Estaris sur la station d’Orcières avant de redescendre sur Prapic, hors sentier par le vallon du lac du col… Aidez-vous d’une carte IGN pour mieux vous repérer.
C’est une promenade à faire dès la fonte des neiges au printemps et jusqu’aux premières neiges suivantes à l’automne.

En hiver, il est possible de monter en ski de randonnée mais attention, il faut être expérimenté, s’informer avant sur la météo, sur l’état du manteau neigeux et les risques éventuels d’avalanche…. N’hésitez pas si vous ne connaissez pas le coin, à vous offrir les services d’un guide pour une sortie sûre et encadrée. Evitez de partir seul(e), c’est une règle en montagne.
Texte et photos : Agnès Beaudoin