Sur les traces des champions

Galibier, Lauraret, Izoard… les Hautes-Alpes sont fières de leurs cols mythiques. Le département en dénombre 25, les plus prestigieux sont empruntés par la célèbre Route des Grandes Alpes.

 

COL DU LAUTARET

ALTITUDE : 2058 m
MASSIF : Ecrins

L’ascension se fait depuis Bourg-d’Oisans et Briançon

Le col du Lautaret, situé au nord du massif du Pelvoux, relie l’Oisans au Briançonnais. Il est une véritable barrière climatique entre les Alpes du Nord et du Sud. Ce col, gardé ouvert en toute saison, est l’une des portes du Parc National des Ecrins. Sa route donne accès à de magnifiques vallées, avec en trame de fond la Meije d’un côté et le Galibier de l’autre. Ce col est célèbre pour le passage du Tour de France mais également pour ses paysages et sa flore à proximité de plusieurs sites naturels protégés. Un arrêt au jardin botanique alpin rassemblant plus de 2000 espèces de plantes est fortement conseillé.

 

COL DU GALIBIER

ALTITUDE : 2645 m
MASSIF : Cerces

L’ascension se fait depuis Valloire et Villar d’Arêne

Autre passage entre les Alpes du Nord et du Sud, le col du Galibier offre un spectacle grandiose sur les Alpes. Situé à la limite de la Savoie et des Hautes-Alpes, il relie la Maurienne et le Briançonnais, il fait figure de muraille infranchissable. Il est le 5ème plus haut col routier des Alpes françaises et un passage mythique du Tour de France. Il est parfois appelé le Monstre sacré, le sommet des guerriers ou encore la montée au Calvaire.
Avant 1976, le tunnel était le seul point de passage au sommet, à une altitude de 2 556 m. Une nouvelle route a été depuis construite jusqu’au col. Attention, le tunnel est interdit aux cyclistes !

 

COL D’IZOARD

ALTITUDE : 2361 m
MASSIF : Queyras

L’ascension se fait depuis Briançon et Guillestre

Le col de l’Izoard relie Briançon au Parc Naturel Régional du Queyras. Ce Col mythique est emprunté chaque année par au moins une course célèbre. Il est réputé pour la Casse Déserte sur le versant méridional. Cette zone est extrêmement rocailleuse, certains la décrivent comme un paysage lunaire. En haut du col, vous avez une magnifique vue sur les montagnes environnantes : Queyras, Ecrins, Pelvoux, Alpes Suisses et Savoie. Alors, faites une pause pour contempler l’un des plus beaux panorama des Alpes après une montée vertigineuse qui peut paraître interminable. Une stèle, datant du 12 Août 1934, a été érigée au sommet du Col d’Izoard, en souvenir du général qui construisit la route. Il est aussi possible d’y visiter un musée à la gloire du cyclisme.

 

Texte : Camille La Caria
Photos : ADDET 05 (Col du Lautaret : B.Boone ; Col du Galibier : JL Armand ; Col d’Izoard Patrick Domeyne)