« après 3 ans d’absence, ils reprennent du service »

Du Moyen-âge au XXème siècle, la Durance a été le seul lien entre mer et montagne. Cette activité a permis pendant plusieurs siècles de transporter par flottage le bois nécessaire à la construction maritime sur les bords de la Méditerranée.

A l’initiative de Denis Furestier, les radeliers revivent. « J’ai retrouvé l’histoire des radeliers dans les archives que je consultais pour préparer un diplôme d’accompagnateur en montagne, raconte Denis Furestier. Et j’ai voulu montrer cet aspect de la vie des habitants de la région, entre le Moyen Age et le début du XXe siècle. »

Plusieurs décennies après la disparition des authentiques radeliers, concurrencés par le développement du rail, des hommes se revêtent comme autrefois avec gilets, chemises blanches et pantalons de drap épais pour se livrer aux tourbillons de la rivière.

C’est alors que ces hommes se lancent à l’assaut des eaux tumultueuses du plus grand torrent des Alpes.

Cette tradition à haut risque est le rendez-vous à ne pas manquer le 24 juin 2012 de Saint Clément à Embrun

Au départ de Saint-Clément, les 17 radeliers embarquent sur d’immenses radeaux, longs de 15 à 25 m, équipés de perches, et de gouvernails.

Ces radeaux sont un assemblage glissant de fûts de sapins liés par des branches souples de frêne. Ce convoi sur la Durance se terminera au Plan d’Eau d’Embrun par un pot de l’amitié à 17h.

CONTACT
Président : Denis FURESTIER
Association des Radeliers de la Durance
le petit puy 05200 EMBRUN / tel : 04 92 43 63 40
[email protected]

Rédaction: Camille BADJILY