Véritable écrin de nature !

Le Parc National des Ecrins est un territoire de montagne propice à la randonnée. Ce magnifique parc est synonyme de richesses et de diversité, que ce soit au niveau du territoire, du climat, des altitudes et des reliefs variés.

Sept vallées aux entités paysagères et culturelles affirmées
Les paysages traduisent la diversité d’un massif qui relie les Hautes-Alpes et l’Isère et dont le coeur rassemble les grands sommets emblématiques de cet espace de haute-montagne : Barre des Écrins, Meije, Ailefroide… Les lumineuses vallées de l’Embrunais, tournées vers la Méditerranée, s’engagent le long de la Durance et du lac de Serre-Ponçon. En suivant le Drac par la route Napoléon, on bascule vers le bocage du Champsaur avant d’approcher les secrets et immenses parois du Valgaudemar. Tout en forêts et grands espaces, le Valbonnais est à l’écart des bruits du monde, au voisinage de l’Oisans sauvage où la saignée du Vénéon s’enfonce dans les terres d’altitude. On contournera le massif par le grand passage alpin du Lautaret, au coeur du Briançonnais, avant de rallier la Vallouise, ses glaciers Blanc et Noir ou d’autres vallons cachés.

Histoire du Parc National des Ecrins
Portées par des alpinistes, des naturalistes et des forestiers, les prémices de la création d’un parc national de la Bérarde puis du Pelvoux prennent racines dès 1913. La démarche des précurseurs se concrétisera le 27 mars 1973 avec un décret qui donnera naissance officiellement au Parc national des Écrins.

———-
LE PARC EN CHIFFRES
› Création : 27 mars 1973
› Le cœur : 91 800 ha
› Altitude : entre 700 et 4 102 m (Barre des Écrins). Près de 700 km de sentiers entretenus et signalisés et 146 passerelles dans le cœur du parc
› Glaciers : 7 120 ha
› Alpages (estives) : 68 800 ha utilisés
› Forêts : 41 422 ha, 2 500 espèces végétales, plus de 350 espèces de vertébrés et des centaines d’autres petites bêtes dont de très nombreux papillons.
› Hébergement : 38 refuges et 48 gîtes d’étape et de séjour
———-

Préparer sa randonnée à l’aide d’Internet
Balade familiale ou randonnée sportive ? Parcours en aller-retour ou boucle avec une nuit en refuge ? Intérêt particulier pour la faune ou la flore, pour les lacs d’altitude ou bien pour l’architecture ?
Les deux sites suivant recèlent d’idées et de conseils pour vous aider à choisir et bien préparer votre randonnée.

> Le site Internet Rando-Ecrins permet de découvrir une centaine d’itinéraires et les patrimoines du Parc National des Écrins. C’est un outil pratique offert aux amateurs de randonnée. Il permet de trouver un itinéraire adapté à son niveau (difficulté, durée, dénivelé) et dans une zone géographique définie en fonction de vos centres d’intérêt (faune, flore, géologie, lac, col, pastoralisme, histoire, refuge, point de vue). Vous concoctez ainsi votre journée rêvée avec un itinéraire en poche. Chaque fiche réalisée est imprimable ou exportable au format PDF sur un smartphone ou une tablette.

> Le site Grand Tour des Ecrins vous permet de découvrir une panoplie de randonnées itinérantes aux panoramas prestigieux sur la haute montagne, avec des parcours variés et pour tous les niveaux. On y trouve des itinérances autour des GR® 54, GR® 50 et d’autres sentiers dans les vallées des Écrins, des circuits longs, immergés au coeur du massif s’adressant à un public sportif ou des boucles plus courtes (2 à 7 jours) sur « les balcons des Ecrins » à destination d’un public familial et autour de la mobilité douce (VTT, randonnées avec ânes)…
N’hésitez pas à partager vos photos d’itinérance dans les écrins et bénéficiez de conseils, d’idées de randonnées. Pour tout savoir de l’actualité des sentiers, rendez-vous sur la page Facebook.

Facebook : grandtourecrins
Site internet : www.grand-tour-ecrins.fr

Propos recueillis par Camille La Caria
Photos : Vallée de Champoléon © Ayesta Carlos – PNE / Sentier du Glacier Noir © Maillet Thierry – PNE / Lac Noir, plateau d’Emparis © Fiat Denis – PNE / Lac de la Douche © Ayesta Carlos – PNE