Vous connaissez le village de Saint-Véran mais connaissez vous sa légende ?

Il existait jadis au pays d’Avignon un dragon d’une prodigieuse grandeur et d’une férocité légendaire. Ce monstre semait la terreur partout, il rendait la campagne presque inhabitable en ravageant tous les villages.
De nombreux guerriers, des hommes forts et courageux avaient tenté de tuer la bête à diverses reprises mais en vain. Tous les combats et les ruses employés contre le dragon s’étaient soldés par des échecs, du fait des écailles impénétrables qui le recouvraient. Ils avaient tous péri dans la gueule du monstre d’où jaillissait des jets de flammes. Le dragon, de plus en plus cruel et sanguinaire régnait sur le pays terrifié.

Les gens de la région, effrayés, demandèrent à l’évêque Véran de Cavaillon de les délivrer de ce monstre. C’est alors que Véran ordonna à la bête de quitter la région et de ne plus faire de mal aux habitants ni à leurs bêtes.
Certains disent que Véran empoisonna le terrible dragon, qui se traîna le long de la Durance en poussant des cris de douleur abominables et en perdant son sang. Le monstre sanguinaire arriva dans les Alpes et vint mourir sur la montagne de Beauregard à Saint Véran.
L’été suivant, des bergers venus de Provence montés là avec leurs troupeaux annoncèrent aux habitants de la région l’incroyable miracle. Le dragon était enfin mort. Dés lors, les villageois dédièrent leur paroisse à l’Evêque de Cavaillon. C’est depuis ce temps-là que leur pays se nomme Saint-Véran.

Au cœur du Parc Naturel Régional du Queyras, à 2042 m d’altitude, Saint-Véran est la plus haute commune habitée d’Europe et l’un des plus beaux villages de France. Le village où « le coq picore les étoiles » est constitué de plusieurs hameaux qui s’étirent au soleil sur le flanc de la chaîne de Beauregard. Les chalets de bois et de pierre aux toits recouverts d’ardoises, les fontaines, les fours à pain et les cadrans solaires sont typiques du patrimoine local, tandis que les nombreuses chapelles et croix de mission témoignent de la foi des habitants. Cette architecture unique et ce patrimoine culturel font de Saint-Véran un site exceptionnel.

Rédaction : Camille BADJILY