Pour la douzième année, le site exceptionnel du Col du Lautaret accueille du 11 au 15 Janvier, les Serre Chevalier Free Style World SnowKiteMasters où s’affronteront à 2 058 mètres d’altitude les champions internationaux ! Les 9 et 10 Janvier aura lieu le Championnat de France « Snowkite Race », une course endiablée pour gagner le titre. Comme chaque année, la caravane du SKM se rendra au restaurant Pub « Le Frog » pour un après-ski convivial et musical en compagnie des riders et des partenaires. Et, tous les soirs, la team du « Chazelay » vous accueillera avec un programme artistique et festif : 7 concerts de style différent. 

Comment se lancer dans la pratique du snowkite ?
Notre belle planète regorge de montagnes et de zones enneigées permettant la pratique de ce sport qui allie le ski à la descente et le ski tracté par un kite à la montée. En France, nous avons un grand nombre de pratiquants, qui, depuis des années explorent de nouveaux terrains de jeux et partagent leurs connaissances. Alors, rien de plus facile que de se mettre à la pratique de ce sport en prenant des leçons par le biais d’une école ou d’un club !

Quel est le niveau de ski nécessaire pour commencer ?
Il vous faudra un niveau de ski ou de snowboard vous permettant de passer sur des pistes rouges en station de ski ou être un pratiquant de kitesurf (sur l’eau). N’allez pas vous imaginer qu’il faut être un champion des sports d’hiver pour vous amuser en snowkite. Nous vous conseillons en revanche, de commencer la pratique du snowkite sur skis, même si vous possédez un niveau supérieur en snowboard. Le ski vous permettra d’avoir un meilleur équilibre et ainsi une plus grande disponibilité pour le pilotage du kite.

Quel matériel utiliser ?
Le snowkite nécessite un équipement vestimentaire de montagne comme celui utilisé pour une journée de ski (lunettes, gants, casque, pantalon de ski…) et d’un harnais type planche à voile ou éventuellement d’un baudrier d’escalade.
Pour commencer, il est recommandé d’utiliser des skis tous terrains, plutôt légers dont la taille sera légèrement inférieure à celle de la pratique du ski, pour plus de mobilité.
Il existe deux familles de voile de kite : les kites à boudins, ceux pratiqués sur l’eau, mais qui ne permettent pas une totale autonomie en montagne. Cela est dû à la nécessité de gonfler les boudins avec une pompe encombrante. De plus, vous aurez besoin d’une deuxième personne pour vous aider à lever et poser la voile. Plus utilisé en montagne, les kites à caissons sont plus légers. Ils rentrent dans un sac à dos de 30 litres et n’ont pas besoin de pompe. Ces voiles ressemblent à des petits parapentes qui ne nécessitent pas de deuxième personne, vous offrant une belle autonomie. Nous vous conseillons donc d’opter pour ces voiles à caissons. La taille de voile varie de 2m2 à 20m2. Commencez sans skis, en pilotant une voile de 2m2. Deux bonnes heures de cerf-volant vous permettront de passer rapidement sur une voile de 4m2, les skis aux pieds.

Sur quels spots peut-on pratiquer cette discipline ?
Pour débuter, toutes étendues enneigées, planes et sans végétation conviennent à la pratique de ce sport, à condition que le vent y souffle !
Le Col du Lautaret se situe à la limite naturelle entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud, au carrefour de plusieurs vallées et à la rencontre de plusieurs influences météorologiques. Ce site offre une grande diversité d’orientation de pentes favorables à toutes les directions de vent. C’est un lieu magique, propice à la pratique du « Snowkite », pour tous les niveaux, du débutant au rider confirmé.
Dans les Hautes-Alpes, il est également possible de pratiquer le Snowkite aux Trois Evêchés (2 818 m), au Pic Blanc du Galibier (2 955 m), au Col du Galibier (2 674 m), au Col de l’Izoard (2 360 m), à Cervières et au Grand Glaiza (3 293 m), au Pic Lombard (2 975 m) ou encore à Névache.

 

Texte et Photos :
rideup.tv
snowkitemaster.com
Wareck Arnaud /Johann Civel / Rémi Dineur / Régis LAbaune