À LA VIE, À L’AMOR.

Le 24 juin 1979 : 7h30, Stephan Orcière plonge dans la vie, vers les cimes des Hautes-Alpes, à Rambaud, dans une fratrie de trois enfants, nés d’un père Hauts-Alpin et d’une mère française originaire d’Espagne.
La scène, la musique, le chant, le piano, c’est son oxygène, et déjà à 14 ans il crée son tout premier groupe « Sun-City » avec ses deux meilleurs amis.

En 1999, Stephan Orcière plaque sa vie de gapençais pour débarquer dans la capitale. Il a vingt ans, quand on lui ouvre les portes de l’école artistique Alice Dona. Cette grande dame de la chanson lui enseigne l’art du chant, de l’expression scénique, une formation complète sur la scène du Théâtre BOBINO. Il accède ainsi aux plus grandes auditions parisiennes, chacune d’entre elle, succès ou échec, enrichit son parcours d’une expérience dont il ressort grandi.

Stephan complète sa formation en intégrant « L’Ecole de la Voix » au New Morning à Paris où Richard CROSS, coach vocal des plus grands, lui transmet un enseignement vocal complémentaire. Musicien, chanteur, Stephan fait une rencontre des plus importantes: la danse. Il intègre le Studio 31 où il complète son enseignement artistique par le langage du corps. Ainsi, Nicole IVARS lui enseignera la danse Jazz et Catherine JALIBERT la danse Contemporaine. La danse qui lui sera indispensable pour les comédies musicales.

Pour lui, la musique se vit, se partage. Une générosité qu’il ne cherche pas à étaler, ce qui ne l’empêche pas de s’investir, discrètement, chaque fois qu’il peut apporter son soutien à son prochain. À la fois sensible, émotif, entier et spontané, Stephan déteste les conflits, regrettant parfois que les contes de fées ne soient qu’utopie.


En 2008, il rencontre par le plus grands des hasards  » la serveuse automate » qu’il écoutait en boucle quand il était petit. Il se souvient avoir usé et usé la bande magnétique qui lui transmettait « Le monde est Stone » ou encore « Les uns contre les autres ». Fabienne Thibeault héroïne de l’Opéra Rock lui ouvre son cœur. Elle l’emmène sur les routes françaises dans la nouvelle version de “Starmania” qu’elle remet en scène à l’occasion des 30 ans de la comédie. Stephan évolue comme un poisson dans l’eau. À l’aise, en duo avec l’intéressée, dès la première partie, il intègre ensuite la troupe de l’opéra rock.

Fidèle à son public Haut Alpin, il ne manque pas une occasion de venir chanter pour ceux qui le portent depuis le début de sa carrière. Chant, danse, théâtre, solfège…Il fait vibrer, autant que possible, toutes les cordes qu’il a mises à son arc et apprises auprès des professeurs et artistes qu’il a rencontrés sur son chemin.

“La musique me donne l’énergie nécessaire pour avancer tous les jours. Elle est moteur, mon cœur… Sans cela, je meurs.”

Son plus important projet est ce premier album éclectique, qu’il considère comme une étape indispensable à sa vie d’artiste, pour permettre à chacun d’accéder à ce qu’il fait de mieux à un moment donné…Conscient qu’il plaira à certains, peut-être moins à d’autres, il est fier de défendre cet opus qui correspond pleinement à ce qu’il est, abordant les thèmes qui lui tiennent à cœur: une invitation aux émotions, à l’amour, aux voyages et à porter un regard juste sur notre société.
Stephan Orcière vit, respire. Il sort aujourd’hui son tout premier album et se présente à vous « A la Vie, A l’Amor ».

Album que vous aurez le plaisir de retrouver à l’espace culturel Leclerc de Gap ou chez France Loisir.

CONTACT:
www.stephan-orciere.com
Facebook: Stephan Orcière
Tél. 06 22 25 29 32

Rédaction: Abécé.