Passionné de montagne et de sport, Stéphane Ricard pratique le trail depuis quelques années. Plus récemment, il s’est lancé dans la pratique de la course en raquettes. Discipline peu connue mais pourtant de haut niveau.

Après son titre de champion du monde de course en raquettes acquis l’année dernière en Suède, le haut-alpin Stéphane Ricard (team Adidas) sera de nouveau au départ le 31 janvier au Canada. C’est dans la ville de Québec City, sur les plaines d’Abraham, que le sociétaire du club élite 05 et du team Adidas tentera de défendre son titre.

Une préparation idéale.
« Comme chaque année, j’intègre la course en raquettes à mon programme hivernal. C’est un très bon moyen de travailler le foncier, la puissance musculaire et le mental. Courir dans la neige avec plus de 600 grammes aux pieds est un très bon exercice en vue de la saison estivale. Entre le ski de randonnée, le ski de fond et les séances raquettes, la préparation est idéale ». S’entraînant dans la vallée du Champsaur et plus particulièrement sur le site de Gap Bayard, le champion du monde en titre s’alignera au départ d’une course de dix kilomètres relativement plate. « Suivant les années, les parcours sont plus ou moins « trappeurs ». Sur le sol canadien, la raquette est un sport important. C’est même l’histoire de cette activité. Beaucoup de coureurs s’entraînent de cette manière l’hiver. Les tracés sont donc variés. Pour ce championnat, les organisateurs nous proposent dix kilomètres de compétition ».

Le trail blanc en préparation.
Pour se préparer à cet évènement, le traileur n’aura pas pu chausser les raquettes à de nombreuses reprises. « La neige a tardé à tomber ! Mais je ne cours jamais trop en raquettes de toute façon. J’alterne beaucoup les activités de neige pour travailler. Une préparation cross est idéale car la vitesse est importante suivant les parcours. J’ajoute à cela de belles sorties avec des dénivelés dans de la poudreuse pour me forger les cannes ». Dans le cadre de sa préparation pour ce championnat, il a pris le départ du trail blanc de Serre Chevalier qu’il a remporté en 1h39’26. « Ce trail blanc s’est transformé en trail vert mais j’ai pris beaucoup de plaisir tout de même sur les 25 kilomètres proposés ».

Texte et photos : Stéphane Ricard