Après son titre de Champion du Monde de course en raquettes acquis en 2014, le haut-alpin Stéphane Ricard tentera de récidiver sa performance le 6 février prochain.

Depuis cinq saisons maintenant, le haut-alpin, Stéphane Ricard (Team Instinct-Nike) intègre la course en raquettes dans son programme sportif. Après sa 3ème place acquise en 2012 au Canada, il est l’un des meilleurs ambassadeurs de la discipline sur le plan mondial. En 2014, il obtenait le titre de Champion du Monde en Suède! « Cette activité est un très bon moyen de travailler sa puissance musculaire dans un environnement hostile. Habitant dans la vallée du Champsaur, elle me permet d’aller courir par tous les temps tout au long de l’hiver. Elle est aussi essentielle pour éviter la routine de la course à pied. J’enchaîne donc la saison d’hiver avec les raquettes et celle de l’été avec le trail. Les deux sont vraiment complémentaires. Grâce à mes raquettes, je peux gravir les mêmes itinéraires que l’été dans une ambiance complètement différente. C’est magique! Cette année, la fédération s’est davantage investie pour la discipline sous l’impulsion du ministre Mr Thierry Braillard. Elle a toute sa place aux Jeux Olympiques. Pour changer et faire évoluer cela, il faut bien entendu du temps ». 

« L’année dernière, au Canada, j’ai pris la 4ème place du Mondial dans des conditions difficiles. Au départ, le thermomètre indiquait -23 degrés! J’avais également souffert du décalage horaire. Cette année, je compte bien jouer les premiers rôles afin de récupérer ma couronne ».

Le 6 février prochain, le sociétaire du Club Élite Hautes-Alpes prendra donc le départ de son 6ème Championnat du Monde à Vezza d’Oglio dans les Dolomites italiennes, pour défendre les couleurs de l’équipe de France, sur un parcours de 10 kilomètres.

« Les italiens seront redoutables à domicile. Pendant de longues semaines, il a fallu s’adapter pour se rapprocher au maximum de l’effort en raquettes car la neige s’est faite attendre jusqu’au début du mois de janvier. J’ai pratiqué beaucoup de sports complémentaires pour varier les plaisirs et m’entraîner malgré tout. Le ski de randonnée et la marche nordique en montagne sont des sports vraiment intéressants pour développer le foncier. Dans notre département, il est très facile d’alterner les sorties et de se rendre toujours dans des endroits différents. En ce qui concerne le travail spécifique, j’ai travaillé sur la piste de Gap avec des séances de vitesse et de fractionnées ».

 

stephane.ricard.triathlon.over-blog.com
Facebook : Stephane Ricard

 

Propos recueillis par Camille Badjily