Lac de Serre-Ponçon © AgenceKros_RemiFabregue
# Plus2Évasion
Le 01 Juillet

Tous les styles de voyages sont dans les Hautes-Alpes

Les tendances de voyages pour 2022 montrent que les city break, les vacances actives, à la plage, le télétravail en vacances ou encore les road trip sont les styles de voyages les plus plébiscités par les français. Eh bien savez-vous que vous pouvez tout faire ici, dans les Hautes-Alpes ?

SOMMAIRE
1- City Break haut-alpin
2- Des vacances actives pour se dépasser
– Montagne + dénivelé = vélo + randonnée
– Entre lacs & rivières
– Prendre de l’altitude par les airs
3- La plage au milieu des montagnes
4- Télétravail & vacances : les bons plans

5 – Road Trip en haute montagne

1- CITY BREAK HAUT-ALPIN

Le city break est une courte escapade en milieu urbain. Son but : créer la rupture, mettre le quotidien de côté, fuir la morosité et les contrainte. En résumé, se mettre au vert. Les deux plus grandes villes du département, Gap et Briançon permettent chacune un dépaysement totalement différent. D’un côté, Gap, ouverte sur le sud, avec ses façades aux teintes pastel, ses ruelles commerçantes et de l’autre côté Briançon, plus au nord, perchée à 1326m d’altitude avec ses fortifications Vauban.

Gap, préfecture du département avec plus de 40000 habitants, est la plus grande ville des Hautes-Alpes. Située à 750m d’altitude, elle est au sud-ouest du Parc National des Écrins, au sud-est du massif du Dévoluy, à l’ouest du lac de Serre-Ponçon et au nord de la Durance. Idéalement placé pour rayonner sur la partie Sud du département, le territoire de Gap-Tallard se distingue également par trois routes touristiques : la célèbre Route Napoléon, la routes des Fruits et des Vins et l’itinéraire des Villages Perchés. Mais, on ne peut pas passer par Gap sans découvrir le merveilleux domaine de Charance. Avec ses jardins dominés par la forêt et son jardin en terrasses sur 4 étages, classé Jardin Remarquable, le site est un véritable spot d’exception pour découvrir les plantes sauvages et cultivées, qui reflètent la richesse de la biodiversité des Hautes-Alpes.

Plus au Nord, on grimpe jusqu’à la ville la plus haute de France, Briançon à 1326 mètres d’altitude. Terre de passages au carrefour de cinq vallées alpines – Haute-Durance, Guisane, Clarée, Ayes et Cerveyrette – la ville figure sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, au titre de ses fortifications de Vauban, témoins uniques en Europe de l’architecture militaire de montagne. Le service du Patrimoine de Briançon organise d’ailleurs de nombreuses actions visant à découvrir les richesses architecturales et patrimoniales de la ville. La Place d’Armes et ses terrasses animées, le Musée Centre d’Art Contemporain installé dans les anciennes prisons du palais de justice classées Monument Historique, la Collégiale tricentenaire et sa mystérieuse horloge au plafond, la « vieille ville » et ses remparts, regorgent de secrets à découvrir.

2- DES VACANCES ACTIVES POUR SE DÉPASSER

Le territoire Haut-Alpin fourmille d’activités outdoor. Avec ses montagnes, ses lacs, ses rivières et son climat, il faut dire que le contexte est on ne peut plus idéal pour se dépasser et tester des activités inédites.

MONTAGNE + DÉNIVELÉ = VÉLO + RANDONNÉE

Avec un territoire entièrement situé en zone de montagne, la randonnée est l’activité phare pour partir à la découverte de sites remarquables. Traversant les Parcs naturels régionaux du Queyras et des Baronnies Provençales, le Parc national des Écrins, des territoires entre champs de lavande et les glaciers, les sentiers offrent une diversité incroyable de reliefs, de faunes, de flores et de paysages. Pour vous faire découvrir tous les recoins, vous raconter les anecdotes et le patrimoine naturel des Hautes-Alpes, nous vous conseillons de faire appel à un accompagnateur diplômé qui saura agrémenter votre périple de son histoire, de ses particularités et de ses richesses.

> Découvrez notre magazine spécial Randonnées et balades

Mais qui dit montagne, dit dénivelé et c’est là que les amateurs de deux roues prennent de l’altitude. Avec 25 cols mythiques, dont les célèbres Galibier, Lautaret ou Izoard, les cyclistes n’ont que l’embarras du choix. En juillet et en août, certains cols leurs sont d’ailleurs dédiés à l’occasion de l’opération des Cols Réservés. Et en dehors des routes, des sites sont labellisés pour la pratique du VTT, avec notamment la Grande Traversée des Hautes-Alpes et ses 350 kilomètres de La Grave à Laragne. Pour les

férus de descente, de nombreux bike park sont également accessibles en été dans les stations d’altitude, grâce à leurs remontées mécaniques.

> Découvrez notre magazine spécial Vélo

Le site www.alpesrando.net répertorie les itinéraires pédestres, vélo, VTT, équestre et trails du département. Temps moyen, difficulté, nombre de kilomètres, dénivelé, profil altimétrique, accès routiers, moyens de transports… tout y est détaillé pour vous accompagner au mieux en toute autonomie.

ENTRE LACS & RIVIÈRES

Le territoire dispose de près de 2000 kilomètres de rivières dont 500 sont navigables pour les sports d’eaux-vives comme le rafting, le kayak, le hot-dog, l’air-boat, l’hydrospeed ou la nage en eaux-vives. Le stade de l’Argentière-la-Bessée fait figure de référence en Europe ainsi que la vague du Rabiou, située en aval. Que ce soit sur La Durance, le Guil, la Guisane ou bien le Drac, de nombreuses bases et guides indépendants proposent des sorties encadrées pour vous faire découvrir toutes ces activités en eaux-vives. 

Le canyoning est une autre discipline sensationnelle de pleine nature. Ici les cours d’eau sont encaissés, avec des gorges formées à la suite de millions d’années d’érosion. Équipés d’une combinaison néoprène, d’un baudrier et d’un casque, vous évoluerez en marchant, en nageant et franchirez les obstacles à l’aide de cordes. Les Hautes-Alpes sont un département majeur en France en matière de canyons. On y trouve une grande diversité de parcours : aquatiques, verticaux, mixtes, d’altitude, faciles ou difficiles… Les plus connus : Oules de Freissinières, Chichin, Canyon de la Meije, et Oules du Diable. Le canyon du Fournel est idéal pour les débutants et peut même se pratiquer à partir de 6 ans pour les plus sportifs.

Après avoir descendu les cours d’eau, il est aussi possible de les remonter avec le ruisseling ! Le concept ? Gravir un torrent en marchant dans l’eau, au fil du courant et des petites cascades. Cette balade « ludaquatique » est notamment proposée dans le secteur du torrent du Blaisil à Prapic, sur le secteur d’Orcières Merlette.

Les lacs d’altitude sont également des spots incroyablement beaux et majestueux, invitant à la randonnée, la pêche ou le farniente. On en dénombre plus de 80 sur tout le territoire haut-alpin. Le Lac de l’Orceyrette dans le Briançonnais est l’un des plus beaux panoramas alpins, avec une vue à couper le souffle sur les paysages lunaires du col d’Izoard qui se reflètent dans le lac. Dans le Queyras, sur la commune de Ceillac, accédez au lac Miroir, entouré de mélèzes à 2214m mètres d’altitude. Ce magnifique paysage de carte postale et aussi un lieu de pêche qui abrite une espèce halieutique : la truite arc-en-ciel.

PRENDRE DE L’ALTITUDE PAR LES AIRS

Les conditions climatiques et aérologiques exceptionnelles des Hautes-Alpes constituent des éléments parfaits pour la pratique d’activités aériennes. Avec quatre aérodromes (Tallard, Saint-Crépin, Le Chevalet à Aspres-sur-Buëch et La Bâtie-Montsaléon) et plus de vingt sites de pratique de vol libre, dont certains de renommée internationale telle que la montagne de Chabre près de Laragne, les Hautes-Alpes sont une référence pour la pratique aéronautique. À Tallard, toutes les activités liées à l’air y sont pratiquées : baptême de l’air en planeur, vol en parapente, ULM ou autogire, tour en montgolfière, saut tandem en chute libre, survol en hélicoptère, stage de pilotage

Un autre moyen pour se prendre pour Icare l’espace d’un instant, c’est la tyrolienne ! Trois stations d’altitude proposent des tyroliennes géantes pour un maximum de sensations : Orcières-Merlette, Les Orres et Serre-Chevalier.

3- LA PLAGE AU MILIEU DES MONTAGNES

Même en montagne, il est possible de trouver des endroits où goûter aux plaisirs de la baignade. Le lac de Serre-Ponçon dénombre pas moins de 9 plages labellisées « Pavillon Bleu » : le Plan d’Eau d’Embrun, la plage de Chanterenne à Crots, la plage de Combette et Savin’Plage à Savines-le-Lac, les plages des Trémouilles de la baie Saint-Michel à Chorges, la plage de Bois-Vieux à Rousset, la plage de Port Saint-Pierre au Sauze-du-Lac et enfin la plage de Saint-Vincent-les-Forts, côté Alpes-de-Haute-Provence. Ce label récompense les communes concrétisant des efforts en matière d’éducation à l’environnement, de gestion des déchets, de gestion de l’eau et de l’environnement général. Et si la température de l’eau du lac vous fait un peu peur, sachez qu’elle peut atteindre 23°C en été ! Baignade mais aussi activités nautiques sont légion sur ce lac artificiel le plus grand de France avec ses 2800 hectares. Serre-Ponçon est en effet un haut lieu pour la voile grâce à un vent thermique régulier. On y pratique le kite-surf, le foil, le windsurf, la planche à voile, … ainsi que des activités nautiques à moteur (jet ski, sports tractés, …). Il est aussi possible de découvrir le lac en bateau : que ce soit en mode promenade à bord de la Carline ou pour un apéro sur un magnifique bateau Basset Moulin, avec sa coque en bois d’acajou, ou en mode plus sportif sur un trimaran ou un voilier

Les plans d’eau invitent également au farniente. Celui d’Embrun, situé à seulement 2km du centre-ville, séparé par une digue du lac de Serre-Ponçon, est une zone d’attraction touristique et un lieu de détente incontournable. Avec ses plages engazonnées et équipées de douche et sanitaires, il est aménagé de bars, restaurants, commerces et d’aires de jeux mais également d’activités de loisirs avec une piscine municipale et son toboggan, un aquaparc, un manège, des trampolines, un mini-golf… Bref, un spot parfait pour se prélasser au soleil et profiter d’activités pour toute la tribu. Le plan d’eau d’Eygliers, près de Guillestre est également idéal pour une journée en famille. Ici, vous pourrez barboter et vous amuser : location de canoë, jeux pour enfants, accrobranche, équitation et balade à cheval ou poney, mini-golf, et même un petit parc d’attraction pour les enfants ! D’autres plans d’eau et bases de loisirs incitent aux plaisirs de la baignade : le plan d’eau de la Roche-de-Rame, la base de loisirs de Réallon, le plan d’eau du Champsaur, le plan d’eau Les Iscles dans le Buëch, le plan d’eau du Riou à Garde-Colombe, ou encore la base de loisirs la Germanette à côté de Serres.

Plus au sud, improvisez une baignade aux gorges de la Méouge. Ce paradis pour randonneurs à la recherche d’une pause fraîcheur est un site incontournable pour les promenades et les baignades. Située dans le parc naturel régional des Baronnies Provençales à côté de Sisteron, la Méouge offre des paysages radieux, entre eau cristalline, cascades et falaises calcaires.

4- TÉLÉTRAVAIL & VACANCES : LES BONS PLANS

La crise sanitaire et ses différents confinements ont redessiné nos modes de vie. Si le tourisme de proximité a émergé, le télétravail sur son lieu de vacances a également pris son essor. Un sondage Opinionway a ainsi révélé que la majorité des français (54%) estimaient que le télétravail permettait de partir plus fréquemment en vacances et de rallonger les week-ends. En réponse à ce développement, des structures s’organisent, comme à Briançon avec l’espace de co-working et co-living « Cloud Citadel ». Le lieu propose un espace de travail partagé, des bureaux fermés et des salles de réunion, avec une connexion internet haut débit. La maison a été complètement rénovée et propose des chambres privées spacieuses, une grande cuisine et des espaces de vie. Idéal pour aspirer à un maximum de productivité et passer son temps libre à pratiquer des activités de montagne. 

Par ailleurs, l’association Gîtes de France propose des hébergements validés « télétravail » par leurs soins : un espace pour travailler, une bonne couverture téléphonique et une connexion internet haut-débit. Que demander de plus ?

Plus d’infos : cloudcitadel.co – www.gites-de-france-hautes-alpes.com/teletravail.html

5- RAOD TRIP EN HAUTE MONTAGNE 

Envie d’un spectaculaire roadtrip en haute montagne ? L’agence départementale des Hautes-Alpes lance une série d’itinérances avec des points remarquables, des paysages grandioses, des cols mythiques, 7 villages d’alpinisme sur 5 étapes entre France et Italie, le tout sur-mesure, vendu dans un réseau d’agences de voyages. Deux itinéraires sont proposés :

> Les villages d’alpinisme des Écrins : Barre des Écrins, Ailefroide, Pré de Madame Carle, Vallouise, la Meije, la Grave, le Casset, le Valgaudemar, l’Olan, autant de noms qui ont fait l’histoire de la haute montagne, à découvrir de village d’alpinisme en village d’alpinisme.

> Le terroir alpin : de producteurs en producteurs, des vergers de pommes de la Haute-Durance auxvignes de la vallée de l’Avance, des alpages du Dévoluy aux bocages du Champsaur, découvrez toute la richesse du terroir alpin, viandes, salaisons, maraîchage, fromages, fruits, vins, bières, liqueurs, avec notamment l’Agneau de Sisteron, le Bleu du Queyras, ou La Pomme des Alpes-de-Haute-Durance

Plus d’infos : roadtrip-alpes.fr